ACCUEIL » Dossier » LECTURE EN COURS:

Village des 80 mystères

septembre 29, 2015 Dossier 36 Commentaires

Village des 80, une vue

Le site dit officiellement Village des 80 suscite beaucoup d’interrogations et, dans certains cas, des doutes alimentés par la pénurie en informations chez les habitants de Figuig.

Dans cette direction

Appellation(s)

Bungalows, Disney-Oussyimane, Ksar de Verrues (aghrem n tfidliwin), Plateau de Pains de Sucre, Plateau de Seins… sont certaines des appellations en usage à Figuig pour nommer cette fameuse cité qui s’est choisi comme nom Village des 80.

Situation

Située à l’ouest de Figuig dans la zone dite Oussymane, cette cité construite entièrement en béton se trouve sur la rive droite de l’oued Ighzer-Ameqqran sur des terres collectives appartenant au ksar Zenaga. Elle s’étale sur plusieurs hectares apparemment extensibles. Entourée d’une enceinte en béton, cette cité se trouve complètement isolée du reste des agglomérations que compte la ville !

Toujours en extension

Interrogations, doutes et soupçons

Les interrogations que suscite cette cité sont trop nombreuses et elles vont de la simple interrogation de personnes curieuses de savoir aux doutes et soupçons de personnes qui se donnent la peine d’analyser et d’interpréter. A Figuig, on se demande : « Pourquoi une telle cité ? »; « Pourquoi se détache-t-elle de l’ensemble de la ville ? »; « Pourquoi une telle distinction architecturale, géographique et donc sociale ? » ; « Pourquoi le choix d’une architecture en tout différente de celle de Figuig ? »; « Pourquoi a-t-elle été décidée dans le silence le plus total » ; « Pourquoi bénéficie-t-elle de tant d’hectares sur des terres collectives du ksar Zenaga à l’heure où des gens de ce ksar demandent à bénéficier d’un petit lopin de terre dans cette zone ? » ; « Pourquoi une affaire lucrative sur des terrains collectifs ? » ; « Qui est cette association dite Al-amal qui gère ce projet-affaire ? » ; »Pourquoi bénéficie-t-elle de feux verts en tous ? » ; « Pourquoi est-elle choyée par des instances officielles régionales ? « ; « Pourquoi la municipalité de Figuig l’a-t-elle autorisée ? » ; « Pourquoi les représentants des terres collectives de Zenaga ont-ils accordé autant de terrains pour une telle association ? » ; « Ont-ils été menacés ? » ; « Quel est l’apport d’un projet qui ne consomme (achète) rien à Figuig et dont tous les ouvriers proviennent d’ailleurs ? » ; « Quels savoir-vivre propose-t-on par un projet qui ressemble à une installation nucléaire hyper surveillée ? » ; « Pourquoi une cité qui se suffit à elle-même et qui produit même son pain à l’intérieur de son enceinte ? » ; « S’agit-il vraiment de gens qui ont des liens avec le Palais comme on entend à Figuig ? »

La ceinture en béton

Pénurie communicative

Ce projet continuera à susciter une infinité de questions, de soupçons et de résistances tant que ses responsables ne communiquent pas avec les locaux !

Nous espérons qu’il y aura des responsables prêts à répondre à ces questions et à dissiper les doutes et soupçons qui entourent ce projet d’un halo de béton à l’image des coupoles de ses édifices.

Un travail en toute légalité avec autorisation de construire N° 2012 / 108

 

Figuignews.com 2015

Actuellement il y a "36 commentaires" sur cet article:

  1. leila dit :

    Allah o a3lam maydin illan :O

  2. Curieux dit :

    J’ai visité la cité des 80 fous, et j’ai remarqué des signes qui utilisent les francs-maçons (الماسونيين ) et pour en savoir plus vous pouvez faire des recherches sur net

  3. Kada dit :

    Oui! c’est encore la noblesse figuiguienne qui sort ses crocs et enveloppe ses caprices sous un burnous de mystères et des « on dit ». Cette belle moraliste qui se précipite toujours vers les premiers rangs de la Grande Mosquée et rompt aussitôt ses multiples ablutions dès qu’ils’agit de terres figuiguiennes confisquées, de dignité, de fierté ou de droits de la population locale. Absence de communication, mystères, architecture atypique, dites-vous? Mais depuis quand le capital et ses sbires révèlent-ils leur véritables projets ou leurs véritables intentions? Depuis quand les apôtres de la finance et de la spéculation dévoilent-ils leur vrais visages? Il faut être dupe pour croire que l’argent s’intéresse aux minarets, aux parlers ou aux couleurs de peau. Alors on se complaît aux énigmes et aux montages divers afin de susciter le désir d’en savoir plus. Mais d’abord 80 quoi? Millions, idiots, surdoués, sains??? Ce n’est en tout cas pas de cette façon de confinement total et de masque que Figuig sortira de ses problèmes où il se vautre depuis des décennies. On peut même affirmer sans réserve que cette couche sociale figuiguienne qui vient de temps à autre serrer avec un gant de fer des mains innocentes en tenant un langage pieux et mielleux , on peut prétendre en effet, qu’elle n’a fait que freiner l’évolution de Figuig, que ce soit vers le pire ou vers le meilleurs, peu importe mais il est certain qu’elle a contribué à le freiner rudement. Car elle vous ignore, ou vous rit au nez -sous prétexte d’un humour figuiguien démocratique et décomplexé- dès que vous soulevez la souffrance de Figuig et des figuiguiens, dès que vous évoquez une culture amazighe riche et ancestrale, dès que vous voulez approfondir la chose politique dont les figuiguiens en font encore les frais… Bref on n’est trahi que par les siens!
    Alors à bas les dîners aux goûts de babouches et de fausses fraternités!!!
    Kada

  4. Mina dit :

    Bonsoir à tous et à toutes,
    C’est peut-être une opération de « Mains basses sur nos terres collectives » distribuéesgratuitement aux notables riches natifs de Figuig en contre partie des financements des campagnes électorales….C’est inadmissible, comment se fait -il que nos jeunes paysans réclament des terres à cultiver et ils n’ont rien, et pendant ce temps, ils donnent ces terres aux riches investisseurs gratuitement, ils enrichissent les riches, et le pauvre, il crève! Mobilisez-vous les jeunes et paysans, réclamez une ouverture d’enquête

  5. Mohammed dit :

    Peu importe comment tenir son verre, l’important est de boire de la dive bouteille désaltérante en compagnie des apôtres de la cité et des thaumaturges de la forteresse. A Figuig tous les caprices sont à l’honneur y compris ceux des hommes de sac et de corde ; et la gent épicières prennent la clé des champs pour venir s’implanter et investir dans des contrés qui associent «disette d’engagements» et «appétit de richesse». Ce grand mensonge qu’ils appellent sottement « investissement pour la ville » et qu’ils tentent irrésistiblement et à tout bout de champs de le faire avaler aux citadins comme une pilule de contraception, a fini par faire maigrir les neurones de certains décideurs vagabonds et par estropier leur capacité à pressurer leurs cerveaux. Raisonner comme des tambours mouillés est l’un des effets secondaires de la pilule qu’il ne faut en rien négliger.

    En psychanalyse, l’investissement est l’union de l’énergie psychique à une représentation ou à un objet. C’est la cathexis, qui se veut définitionnelle à la « représentation liée aux pulsions ». Qui dit pulsion dit un modèle d’actions prédéterminées, un penchant, une concupiscence, une libido quoi !

    Les mystificateurs ont réussi à échafauder leurs sépultures préhistoriques à coupoles en leurs associant une architectonique bizarre, au style archéo-futiriste absurde ! Nous avions cru un moment qu’Anne Wood s’aventurera dans « la cinquième saison » de sa série infantile, les Télétoubbies, aux confins de cette contrée, dans cette zone aride aux aspects tant et si bien paléolithiques.

    Le summum du carambouillage est loin d’être élucidé, mais quelques ingrédients d’un maquignonnage ingénieux sont déjà là, il ne faut qu’un bout de terre à subtiliser, quelques voitures tout terrain, un logo effrayant et une poignée de décisionnaires vénaux aux aspirations sardanapalesques et la bombe est prête. La magie de l’argent ! Allez ! Nous allons vous apprendre à vivre chez-vous, en harmonie avec vous-même. Misez pour pouvoir passer vos beaux moments de détente et de vacances chez-nous hum…, chez-vous je veux dire !

    Sans vouloir en dire plus, je finirai par donner un conseil : La meilleure façon de démystifier les mystères de cette zone martienne, est d’y allez, en costumes de cosmonautes, de s’ingénier à mettre au point un code linguistique qui sera à même de de jouer le rôle d’intercommunication avec les maîtres des lieux, ces extraterrestres stellionataires et malandrins, ces hommes inconnus et venus de loin, auxquels on avait offert de l’encens et de la complaisance au même titre que les marabouts, ces genres humains qui sont venus nous revendre -dans un black-out complet- ce qui nous appartient, et nous enseigner par l’intermédiaire d’une doctrine théologique byzantine, les techniques de méditation qui visent à libérer nos âmes harassées, des contraintes du corps dans l’union à l’absolu.

    NB : Le texte est grave chaud à comprendre, l’anatomie et les raisons du village le sont plus encore. Mais la vérité est plus obscure que tout.

  6. Mohammed dit :

    Bonjour,
    Â mon avis, le chemin le plus court, pour faire un travail professionnelle, c’est de demander un RDV au président de l’association Al Amal qui s’appelle Monsieur Abdelhak Noureddine qui peut répondre à vos questions et éclaircir les choses car si on se base sur ce qui se dit dans les cafés, les rues …etc on peut poser une infinité de questions sans réponse . Vous pouvez même ajouter une autre question : pourquoi village des 80 et non pas 70 ou 90….etc. Il ne s’agit pas d’une prison ou d’un lieu où l’accès est interdit. Pour votre information, Monsieur Abdelhak Noureddine est le premier marocain (Figuiguien) qui a introduit le Kung Fu traditionnel au Maroc en 1977 et il a été entrainé par le vietnamien Maitre Hoang Nam. C’est un homme de terrain qui travaille gratuitement avec ses propres mains au sein des villages des 80 et il a une personnalité très forte.
    Il est à signaler que l’accès au village des 80 est ouvert à tout le monde. Personnellement j’ai visité les lieux deux ou trois fois sans aucun problème.
    Le terrain a été acheté par les fonds propres de ladite association et il ne s’agit ni d’un don ni d’un privilège.
    Pour ce qui est des terrains dits collectifs de cette zone, plusieurs personnes ont bénéficié du droit d’exploitation des terres qui leur ont été octroyés mais dans la pratique il n’ y a quelques bénéficiaires qui les ont exploités parce que peut-être ils se sont rendu compte qu’il faut investir beaucoup d’argent. Donc la question ce n’est pas un manque de terrain mais c’est un manque de moyens financiers. Il est à noter que le retour sur investissement pour un projet à Figuig est inconnu et le délai de récupération du capital aussi. Donc investir dans un projet à Figuig c’est une aventure à plusieurs risques. Les gens qui investissent à Figuig se sont des gens qui l’aime et qui sont prêt à dépenser beaucoup d’argent pour que cette oasis ne se disparaisse pas. Je souhaite un bon courage à ces gens.
    Pour ce qui est de la main d’œuvres, d’une part il y a des figuiguiens qui ont travaillé et qui travaillent encore au sein du village des 80 et d’autre part à mon avis c’est grave de dire que « tous les ouvriers proviennent d’ailleurs » comme si Figuig est un pays et non pas une ville comme les autres villes du Maroc. Les ouvriers qui travaillent au sein du village des 80 sont tous des marocains. De plus, comme vous le savez, à Figuig il y a une pénurie de main d’œuvre qualifiée ou pas qualifiée. Personnellement j’ai eu une expérience concrète la dessus. J’étais obligé d’attendre une année pour trouver une équipe qualifiée pour construire une maison. En plus, il y a quelques mois en plein milieu de Tachrafte, j’ai assisté à une conversation entre quelques personnes en train de discuter l’attitude et le comportement de certaines personnes de Figuig spécialisés dans la pose du carrelage. Le travail demandé était la pose du carrelage pour une mosquée pour une superficie de 400 m² plat. Lorsqu’on dit plat c’est-à-dire très facile à travailler et ce n’est pas comme une bricole d’une salle de bain ou d’un coin d’une cuisine. Les spécialistes figuiguiens ont proposé un prix pas moins de 40 DH/m² (prix non négociable). Un ami de la personne chargée de cette affaire a appelé un spécialiste « aarab » qui lui a dit qu’il propose un prix de 35 DH/m² et après négociation, il a accepté de prendre l’affaire à 30 DH/m².
    Pour votre information dans une ville où le coût de la vie est le plus cher au Maroc comme Casablanca, le prix de la pose du carrelage est fixé entre 30 et 35 DH/m². Dans d’autres villes il est même à 20 DH/m². Ce que je veux dire par là, c’est d’une part il y a un manque de main d’œuvre qualifiée et d’autre part son coût est cher par rapport à celui d’autre villes marocaines.
    Â propos de l’architecture, personnellement j’ai pas aimé le style circulaire des bungalows mais les personnes intéressées par ce style l’aime. Donc c’est une question de choix ni plus ni moins.
    Au niveau sécurité il n’ y a rien dire. Quel est le problème si la cité est fermée ? Au contraire la tendance actuelle c’est que les gens s’intéressent beaucoup à acheter des appartements dans une cité fermée et sécurisée. Figuig ne fait donc pas l’exception surtout que les bungalows vont être exploités pour passer quelques jours de vacances à Figuig.
    Le projet du village des 80 contient une grande salle de sport qui est opérationnelle et j’encourage les jeunes à y adhérer et je crois même que l’entrainement est gratuit. Il comprend aussi une mosquée, une maison des vieillards , et un projet de deux piscines couvertes une pour les hommes et une pour les femmes, des bungalows privés, espaces vert,…etc..
    J’espère qu’un jour Figuig News prenne des photos de l’intérieur du village des 80 au lieu de l’extérieur et réaliser un reportage objectif.
    De ma part je félicite sincèrement tout ce qui ont contribué à la réalisation de ce projet en particulier le président de l’association AL AMAL Monsieur Abdelhak Noureddine.
    Bien à vous.

  7. Mohammed dit :

    Cher Mohammed (le 2ème), je respecte votre point de vue, mais il est d’une convenance de modifier votre pseudo, du moins dans la présence discussion afin d’éviter une éventuelle confusion avec ma personne (le 1er Mohammed), mon opinion, mes convictions et mon argumentation. Ceci facilitera aussi la tâche pour les autres visiteurs en train de suivre cet échange de propos..

  8. Amine dit :

    Le village des 80 veut sauter sur d’autres terres collectives et notamment celle situées en bas de la montagne Qachtine ! Il benficie aussi d’un certain feu vert officiel en tout … Carte blanche en tout !

  9. Brra Hanna dit :

    Pour Mohammed (2),
    Je tiens à vous rappeler que l’arrogance des dirigeants de Air France les a conduit à finir en slip sur la grille. J’espère que vous n’êtes pas le mohammed que ces pauvres paysans ont élu et avec qui de grands espoirs sont nés pour que leurs sorts suivent une meilleure issue.

  10. Mohammed 2 dit :

    Cher Mohammed. Vous avez raison, je vais ajouter le chiffre 2 pour différencier. J’avais pensé à ça mais je me suis dis ce n’est pas la peine de changer le prénom que j’utilise dans mes commentaires sur Figuig News.
    Pour Brra Hanna:
    Je ne suis pas Mohammed que vous avez mentionné dans votre commentaire. Soyez tranquille je n’ai rien à faire avec la politique. D’ailleurs je n’ai jamais voter ni se présenter comme candidat aux élections et j’habite très loin de Figuig . Pour moi, la source des problèmes à l’échelle international provient des politiciens et ça c’est un autre sujet.
    Bien à vous.

  11. fellah dit :

    VILLAGE DES 80 !!! une nomination certainement bien choisis avec un sens bien défini pour le porteur de projet, et c’est au figuiguiens qui vivent toujours dans l’obscurité de découvrir le mystère, … nous avons tous lu de Roman de ALI BABA qui est très bien connu par son titre …le chiffre 80 est significatif en lui même , aussi il est multiple de plusieurs chiffre , y compris celui préféré par ALI BABA, . Ce qui s’est passé dans cette affaire de projet  » touristique » comme il a été présenté au gents et au x responsables de la ville suscite une recherche avec la lampe merveilleuse pour éclaircir tous les facettes de cette affaire,
    Je me demande comment les terres collectives soient donner de cette façon gratuitement au gents dont la plus part ne sont pas originaires de Figuig, ce qu’on sait est que l’association est implanté à Meknès, les gens qu’on rencontre dans nos contact avec cette affaires sont presque tous natifs hors de Figuig et sans lien parentale ou culturel avec cette ville, d’ailleurs notre langue ne permet pas de communication avec eux. Malgré tout ça se sont eux qui profitent de nos terres : 12 hectares. Aussi les terres collectives se louent au profit des habitants de la commune intéressé pour une période bien déterminé et souvent c’est pour exploitation agricole. Dans notre cas et selon l’ampleur d’investissement qui est là ces terres sont devenues propriété de cette association.
    Aussi selon mes connaissances cette association est sans but lucratifs, et selon les dits des gens proche de cette affaire , même l’éclairage en solaire est installé là gratuitement dans le cadre d’aide porté à l’association. Mais le Grand Malheur est que cette association à repartit ces 12 hectares en petites parcelles en mètre carré et commercialise des lot d’une façon intrigue, pour celui qui veut profiter d’une petite habitation doit payer une somme d’argent à une association qui était présenté comme non lucratif. Là une très grande question attend la réponse !! Qui gagne dans cette affaires et comment. ? Où est Figuig dans cette affaire « commerciale » où est l’autorité de tutelle des terres collectives dans tout ça. J’espère que le ministère de l’intérieur nous donne des éclaircissements dans ce dossier, Ainsi que le ministère de l’habitat, et l’aménagement du territoire.
    Enfin et vraiment ce qui me fait mal est que je n’arrive pas à comprendre comment des terres collectives d’une commune et non pas privés sont mises à la disposition de gens qui n’ont pas de lien avec cette commune pour commercialisation aux habitants et aux originaires de la ville, au moment où et on a refusé les demandes d’exploitation agricole des figuiguiens résidents. Je me demande si une telle situation est acceptable dans notre Maroc ou c’est l’exclusivité de la générosité de FIGUIG.

  12. Mohammed dit :

    Re-salut Si Mohammed 2. Je vais te raconter une histoire. J’espère que tu la lises jusqu’à la fin et désolé d’être aussi long.

    Il y a longtemps, au cœur d’une forêt verdoyante, une colonie de fourmis vivait en paix. La fourmilière contenait quelques milliers d’individus organisés dans une hiérarchie qui respecte un polyéthisme de castes et d’âge. Il y avait une reine, des mâles et des ouvrières de tout âge, tous heureux de ce qu’ils étaient, de ce qu’ils faisaient et de ce qu’ils avaient. Les fourmis travaillaient en parfaite synergie, de jour comme de nuit, afin d’assurer leur provende pendant les saisons à venir.

    Un jour de fin d’été, une rangée de travailleuses sortait pour aller chercher de quoi remplir leur grenier à graines ; à une dizaine de mètres de leur habitat, elles aperçoivent une coccinelle aux couleurs peu communes, en train de gambader sur une pelouse toute verte. Attirées par les sautillements et les acrobaties dignes des plus grands saltimbanques de la coccinelle, les fourmis se rapprochèrent d’elle et suivirent la scène avec une attention soutenue.

    Dans ce tourbillon de joie, notre « bête à bon Dieu » se projeta violement sur une branche d’un arbre, se fit briser un élytre et tomba sur le dos par terre. Nos insectes hyménoptères coururent pour la secourir. Apercevant cette armada de bêtes se rapprocher d’elle à profusion, la pauvre coccinelle avait cru un moment que ses jours étaient comptés ; sous l’effet du choc et de la peur, elle s’évanouit. Lorsqu’elle se réveilla, elle se trouva entourée de gardes dans la salle d’hibernation de la fourmilière et se sentit déjà prête à voler ; en fait, elle avait reçu des soins intensifs. Saisissant qu’elle fut saine et sauve, sa peur se dissipa et vint le moment où elle remercia toute l’équipe pour leurs efforts et leur aide.

    Voulant sortir, elle se rendit compte que la galerie fut étroite pour qu’elle ait pu passer, et comme ça elle se demanda comment elle avait pu arriver là ! Aussitôt qu’elle finit de se poser cette question, les ouvrières de la fourmilière s’y mirent au travail et commencèrent à dégager les grains de sable de tous les côtés de la galerie pour l’élargir. Après une bonne heure de travail acharné des ouvrières, la patiente finit par pouvoir sortir de là, elle salua l’équipe et s’envola loin de la fourmilière.

    Un jour après, la coccinelle est revenu avec une bande d’une centaine de ses congénères, le chef de la bande salua la troupe de garde et demanda si ses semblables pourraient voir la reine pour lui offrir un cadeau en guise de souvenir et de remerciement. –Pas de problème, disait le chef de la troupe. Il appela les ouvrières et commencèrent les travaux d’élargissement de toutes les galeries menant à la chambre de la reine. Les coccinelles entrèrent une à une jusqu’à la chambre royale.

    Des heures et des minutes passent, les fourmis voulurent que les visiteurs partent pour fermer les accès de la fourmilière, mais hélas ! Les villégiateurs n’avaient pas l’intention de partir, elles avaient tout prévu, elles avaient décidé de coloniser la ruche. Le chef des occupants distribua les rôles, la garde fut montée et tous les accès furent fermés. Un jeu de chantage commença à s’exercer sur la horde de fourmis qui ne voulaient rien d’autre que de reprendre leur habitat en mains, et voir leurs progénitures se multiplier.

    Après maintes négociations, un accord fut enfin trouvé : Les fourmis voulant rester au nid devraient finalement payer une rançon quotidienne en pucerons, à défaut de quoi, l’ambiance interne de la ruche, les efforts, le travail, la nourriture, la ponte … ne seraient que des souvenirs du passé.

    MORALE DE L’HISTOIRE : Il faut savoir se méfier des apparences, des évidences, de sa confiance, de son hospitalité excessive et de son jugement trop hâtif.

  13. Miss-natmourt dit :

    La forêt verdoyante c’est Figuig
    La Fourmilière c’est la zone interdite (le village des 80).
    La Coccinelle c’est le Chef du village des 80.
    Les autres Coccinelles ce sont les membres de l’association Al-Amal.
    Les Fourmis se sont les habitants de Figuig.
    La Reine c’est M. le Maire.
    Les Chambres de la fourmilière se sont les Bungalows.
    La Rançon c’est le Prix d’achat du bungalow.
    Les Sautillements et les gambades ce sont les sports et le yoga exercés au village et aux environs.
    …..etc.

    Belle analogie Si Mohammed. Bravo pour ce texte et la morale qu’il renferme !

  14. faya dit :

    «  » Le terrain a été acheté par les fonds propres de ladite association et il ne s’agit ni d’un don ni d’un privilège » propos de Mohammed 2. merci Si Mohammed, pouvez vous nous dire qui a vendu ce terrain , et à quel prix, et puis qui a tenu la somme.
    je crois que le terrain appartient à tous les figuiguiens et znagui en particulier. ça nous intéresse de savoir qui a fait la transaction au nom des figuiguiens.
    et puis nous avons entendu parler des pot de vin dans la passation de ce terrain.
    je voulais entrer dans ce village on m’a demander de déposer la carte d’identité à l’entré, j’espère que ça sera pas un visa la prochaine fois.
    la structure des Bungalows n’a rien à voir avec le bâtiment de notre ville figuig, c’est très loin de notre culture. les couleurs aussi sont étranges et suscitent beaucoup de question.
    les 40 fourmis et 40 coccinelles font 80. sans les fourmis les coccinelles ne s’installeront pas. dommage tous est foutu les foumis sont ecrasé, mais comme dans tous les films dramatiques il ya certainement quelques rares fourmis qui peuvent se reveillez et nous informés de ce qui s’est passé , il arrivera le jour ou on va tout comprendre , d’ici là n’épargnons pas d’efforts pour dévoiler la vérité de cette histoire.

  15. miss natmourte dit :


    على ما يبدو ان النقاش يتجه الاتجاه الخطأ
    في نظري يمكن ان نناقش الجدوى من هذا المشروع ؟؟
    ما هي القيمة المضافة التي يمكن ان ياتي بها لواحة فكيك؟؟
    وهذه الاسئلة يجب طرحها بكل وضوح وبكل صراحة على المسؤولين المباشرين بالجمعية وهذا هو دور الاعلام ومن المفروض ان يلعبه في اطار ما يسمى بالتحقيقات الصحفية اما حوار الصم البكم لا يجدي
    الموقع يسال والقارئ يجيب على اشياء لا يملك المعلومة الحقيقة بصددها لتبقى مجرد تخمينات واجتهادات هذا هو حوار الصم البكم
    اما الاراضي الجماعية فليست هي المشكل بل يجب ان نشجع المشاريع الاستثمارية التي تعود بالنفع على المدينة وان نغير من طريقة تفكيرنا المحدودة والانخراط في المقاربات الحديثة
    جميع القصور تقريبا بدون استثناء ساهمت بالاراضي الجماعية في مجموعة من المشاريع مؤخرا هناك حديث عن مشروع كلية الشريعة
    قصر العبيدات من االقصور الصغيرة ساهم جزاهم الله خيرا باكثر من 11 هكتار اللهم اجعلها صدقة جارية
    اين ستقام المشاريع اذن في السماء؟؟؟

  16. Mohammed 2 dit :

    Bonjour,
    Pour Si Mohammed, je suis désolé je ne suis pas du genre qui apprécie le passage des messages indirects via une histoire.… Je suis direct , comme d’ailleurs la majorité des Figuiguiens, et je dis clairement ce que je pense.
    Pour Si Mostafa (Faya), merci de noter que personne parmi nous ne dispose ni des justificatifs ni de preuves ni de la vérité absolu des choses pour justifier ses propos. On se base tous sur : j’ai entendu, tu as entendu, il a entendu et la suite de la conjugaison du verbe entendre au passé composé.
    Est-ce que tu peux justifier ce que tu as dit : « nous avons entendu parler des pot de vin dans la passation de ce terrain » Qui a reçu de l’argent, quand et combien ?
    Â mon avis, il faut éviter au maximum d’accuser les gens tant qu’on n’a pas de justificatifs parce que juridiquement cela peut engendre des conséquences fâcheuses tels que la prison, payer des amendes…etc et je crois que vous savez l’histoire de l’ancien Responsable du quotidien « AL MASSAE » qui a passé 1 an au prison malgré le soutien de plusieurs avocats et ONG reconnues à l’échelle international.
    Pour ce qui est de l’entrée, avant c’ était entrée libre. Si actuellement ils exigent de déposer la CIN, personnellement je ne trouve pas quel est le problème et d’ailleurs ils sont libre parce que tout simplement il ne s’agit pas d’un lieu public.
    Dans mon premier commentaire j’ai dit que le chemin le plus court, pour faire un travail professionnel, c’est de demander un RDV au responsable de l’association AL AMAL qui peut répondre aux questions et éclaircir les choses….. parce que c’est lui la source d’information et si on continu comme ça on ne va pas s’arrêter et on va perdre l’énergie pour rien et peut être même se stresser inutilement.
    Bien à vous.

  17. Figuignews dit :

    Monsieur Mohammed 2
    Une étude de l’extérieur est aussi une approche importante car un projet boudé par une population est un projet impopulaire et donc non protégé par celle-ci. L’échec peut-être au bout de son chemin, de plus toutes nos institutions publiques ou privées à commencer par l’hôpital refusent de parler sous prétexte qu’il leur est interdit de dire quoi que ce soit sans l’aval de leur supérieurs hiérarchiques à Rabat c’est à dire les ministres pour nous arrêter là. Nous avons plusieurs fois essayé de faire parler des responsables : impossible ! Ils sont tous pareils ! Ils se sentent à l’aise dans leurs tours d’ivoire et leurs tours de silence ! « Ils n’ont de compte à rendre à personne, ne cessent-ils de répéter ! » Par ailleurs, les responsables du Village des 80 peuvent s’exprimer sur ce journal sans contrainte afin de répondre aux questions de ceux qui consultent ce journal ! Les choses pourront être ainsi éludées !
    Au plaisir de vous relire !
    Tous nos respects pour vous.

  18. Amine dit :

    Pour Med 2
    Un projet réussi doit se soucier de l’avis d’une population et de son approbation ! Un projet réussi mérite l’estime de la population et non sa méfiance ! L’arrogance consiste à ne pas prendre l’avis d’une population en compte ! C’est la limite de l’orgueil !

  19. Manayen dit :

    Mohammed (2)
    C’est quoi cette histoire du journal Almassae que vous évoquez; une menace ? Voulez-vous fermer la gueule aux gens ? Voilà, je pense, un début de réponse pour l’utilité du village des 80 ?????

  20. Mohammed 2 dit :

    Pour Manayen,
    Il ne s’agit pas du tout d’une menace ni de demander aux gens de fermer la bouche. Je suis un simple citoyen qui n’a aucun intérêt personnel ni sur le projet du village des 80 ni quoi que ce soit à Figuig. J’ai évoqué l’histoire d’AL MASSAE juste pour éviter d’accuser les gens gratuitement sans justificatifs et c’est dans l’intérêt de tout le monde. Dans ce journal l’anonymat est assuré, donc vous pouvez dire ce que vous voulez sans que personne puisse vous identifier.
    Je partage l’idée de miss natmourte qui a dit qu’il faut se focaliser sur ce que ce projet peut rapporter à l’oasis de Figuig. Pour moi déjà la très belle salle de sport + le projet des deux piscines sont suffisants pour qualifier le projet entant que projet utile.
    Bien à vous.

  21. Mostefa ELMOUNA dit :

    Salut les ami-e-s, intéressant comme sujet !

    L’information circule très mal à Figuig et parfois l’omerta est de mise et, parait-il, la transparence ne fait pas partie de notre culture. L’anonymat est la règle y compris ici.

    Il est vrai qu’un figuiguien qui investit à Figuig le fait aussi par attachement à sa ville natale ou à celle de ses parents ou grand-parents, à condition toutefois que « les fourmis ne soient pas envahis, colonisées par les coccinelles au point où elles extorquent, de surcroît, la JIZIA ».

    Je voulais simplement alerter l’opinion des lecteurs de Figuignews sur les OPA opérées sur les terres collectives au niveau du Maroc et de la coercition, pour ces fins, dictature du privé (associations comprises), par Etat et collectivités locales interposés. Je voudrai donc vous soumettre un fait avéré de confiscation forcée des terres au Moyen Atlas, mais aussi ailleurs, dans cet extrait que j’ai copié et que voici :

    « Quatre membres du Conseil Fédéral du Congrès Mondial Amazigh du Moyen Atlas ont été convoqués aujourd’hui 22 décembre (2009) par la police judiciaire pour avoir soutenu la tribu Ait Sgougou à lutter contre l’expropriation de ses terres collectives à Azaghar, commune de Mrirt située dans la province de Khénifra … »

    Pour lire l’article en entier, faites un copier-coller du texte pour chercher la cible sur google.

    Un petit mot pour cette histoire de faculté de la Charia, à At Nnej, je ne croyais pas que c’est un vrai projet mais si tel est le cas, je dis : « لا جزاء ولا شكور »

  22. faya dit :

    D’abord je remercie figuignews qui nous a offert cet espace de discussion, mais je regrette à ce qu’il y est des menaces par des intervenant, tout comme des accusations, ce qu’on lit ici reporte une partie des discussions existante dans divers coins de figuig. L’anonymat n’est pas un point de faiblesse ou de camouflage, car ce qui est important sont les idées de chacun. De plus figuig peut d’exploser à tout moment à cause de la haine et la Hogra vecu avec tant d’amertume, ni services, ni santé….qualité de vie nulle…. Et en plus de tout ça on favorise les gens d’ailleurs pour ne pas dire les étranges au détriment des habitants locaux qui souffrent en silence. Ce n’est pas l’association où son président qui nous intéresse. Oui nous avons besoin d’investissement à figuig, mais que ça soit aux profit des nos jeunes, en les accompagnant et encourageant avec de tel offre de terres collectives qui sont déjà rares à figuig Qui
    malheureusement dans ce cas ont été dédiées à des particuliers pour intérêt privés, si pour un intérêt public on peut l’accepter. Donc à figuig ceux qui doivent nous rendre compte et nous répondre sont les ou le délégué des terres collectives à zenaga et l’autorité local et puis le conseil municipal, comment cette affaire a été conclue. Et le compte doit être fait et chacun assume sa responsable,surtout quand on sait que parmis eux ceux qui ont tiré profit direct comme main d’oeuvre ou d’acquisition de lots gratuit ou autre….
    Enfin nous attendons une suite et explication à cette affaire de village des 80 de toutes les couleurs sauf celle de Figuig.

  23. miss natmourte dit :


    اشكر الاخ محمد الذي تقاسم معي الراي
    يقول اعجبته قاعة الرياضة
    اعجبه المسبح
    للاشارة فان المسبح البلدي الوحيد داخل المدينة لا يشتغل بانتظام ومسبح نخلة الطاهر خارج المدينة لا اعلم شيئا عن مصيره ولا يتحدث عنه احد لا بالخير ولا بالسوء
    اعتقد ان بهذه الطريقة سيتجه النقاش الوجهة الصحيحة
    بل اقترح على الجمعية اضافة فضاء ترفيهي اخر خاص بالاطفال هذه الشريحة المحرومة من مثل هذه الفضاءات العصرية
    اذن كل زائر لقرية 80 سيعجب بشيء معين او باشياء معينة وقد لا يعجبه شيء وهذا من حقه
    الشاب الذي يحب الرياضة ستعجبه القاعة المسبح
    هناك من ستعجبه المقهى مثلا مستقبلا
    الشاب الذي يبحث عن الشغل ربما لن يعجبه شيء وهذا من حقه
    لان الشغل بالنسبة اليه اولوية على الترفيه الخ وهكذا

  24. Mina dit :

    Quand je regarde les infos sur 2M Maroc et je regarde ce qui se passe réellement dans la société civile à Figuig. Je me livre à une analyse bicéphale; tantôt, je vois et je suis dans la peau de cet Oblomov : un mythe de littérature russe de l’érivain russe Ivan Gontcharov et tantôt je vois ce royaume de ténèbres décrit par Thomas Hobbes dans son œuvre Léviathan

  25. Akkrat khlasse dit :

    Pour Mohamed 1 : Ce ne sont pas des Apôtres, ce sont des prieurés de Sion

  26. slimani dit :

    Si le nom du chef du projet était bourassi ou hakkou la discussion aurait été differente

  27. miss natmourte dit :


    لماذا تم فتح النقاش في هذا الموضوع بالذات اليوم مع العلم ان هذا المشروع انطلق منذ سنوات ويشرف على نهايته حيث يبدو ان وتيرة الاشغال سريعة خلال هذه السنة وبالتالي مهما كانت جدية النقاش فلن يفيد في شيء
    لماذا نثير اليوم مسؤولية وكلاء الاراضي ؟
    لماذا نثير اليوم مشكل المجلس البلدي وربما حسب فهمي مسؤولية الرئيسين السابقين ؟؟
    لماذا لم تطرح هذه المشاكل في بداية المشروع بهذه الحدة مع العلم ان المشروع لم يكن سرا ؟
    هل للامر علاقة بنتائج الانتخابات وبالتالي بصفية حسابات معينة؟؟الله اعلم
    انظروا الى المستقبل
    كونوا يقظين بهذا الشكل في الوقت المناسب ؟ حتى ان كنتم على حق بقد فات الاوان
    لماذا هذا الاهتمام بهذا المشروع بالذات هناك مشاكل ربما اكثر اهمية لا تثار جحولها هذه الزوبعة وهي زوبعة في فنجان؟؟؟

  28. Mostefa ELMOUNA dit :

    Je me permets de demander à FiguigNews, s’il lui est possible, d’enquêter sur cette histoire de création d’une « faculté de la CHARI3A » à At Nnej, et de nous en présenter un reportage suffisamment complet. Il est probable que ce sujet intéresserait des lecteurs de ce site. D’avance merci.

  29. fafa dit :

    Il n’est jamais trop tard, il faut poursuivre cette affaire, les responsables rendront compte et subbiront les conséquence. ce des terres de toute la commune des pauvres qui été exploité !!!

  30. naima dit :

    Bsr
    attention à vos comentaire!!!
    Ehhhh pourquoi toutes ces question????
    .vous n’avez aucun droit ..tant que vous donnez riennnnn à l’association!!!

  31. faya dit :

    bravo naima, 12 hectares n’est rien pour vous, c’est vrai on a rien donner , c’est du pillage , en plus vous nous demander de nous taire, quelle audace, je vous dit sincerement bravo.

  32. Nidal dit :

    Commentaire destiné en premier lieu à la personne qui a rédigé cet article cherchant la gloire.

    D’abord on remarque sur les photos jointes à l’article, que vous n’avez même pas osé demander à accéder à l’intérieur, alors que c’est ouvert à tout le monde et sans exceptions, avec possibilité de prise photos et vidéos. Afin de mieux informer le publique. Ce qui vous donne l’air d’un espion et non d’un journaliste, donc un aspect non concret à cet article.
    Mon intervention se focalisera à répondre aux questions que vous avez posé par vous-même, tout en se cachant derrière les figuiguiens, chose qui est loin d’être vraie.

    -Pourquoi une telle cité ?
    Pour montrer qu’il ne faut jamais sous-estimer un endroit pareil.

    -Pourquoi se détache-t-elle de l’ensemble de la ville ?
    Proposez un autre endroit meilleur, et je pense que les responsables peuvent y réfléchir.

    -Pourquoi une telle distinction architecturale, géographique et donc sociale ?
    Une distinction architecturale et géographique pour des buts écologiques et avoir un aspect qui rime avec la morphologie géographique. Socialement parlant il n’y a pas de distinction, puisque des habitants de Figuig et d’autres Ksars ont bénéficié eux aussi.

    -Pourquoi le choix d’une architecture en tout différente de celle de Figuig ?
    Est-ce que c’est Hram d’après vous?

    -Pourquoi a-t-elle été décidée dans le silence le plus total
    Veuillez demander auprès des autorités, vu que toute la ville était au courant, depuis le dépôt de la première pierre.

    -Pourquoi bénéficie-t-elle de tant d’hectares sur des terres collectives du ksar Zenaga à l’heure où des gens de ce ksar demandent à bénéficier d’un petit lopin de terre dans cette zone ?
    Il s’agit d’un achat et non pas d’un don. Veuillez vérifier la source de vos informations MR LE JOURNALISTE.

    -Pourquoi une affaire lucrative sur des terrains collectifs ?
    D’abord ce n’est pas une affaire pour que le projet soit lucratif. Dans le statut de l’association AL AMAL, il est mentionné en gras : « association apolitique et non lucrative » aaa Mr le journaliste…

    -Qui est cette association dite Al-Amal qui gère ce projet-affaire ?
    Encor une fois ne s’est pas un projet-affaire. Et pour la connaître de prés, je pense que les fondateurs vont vous accueillir et chaleureusement même, pour satisfaire votre gourmandise en informations bien sûr !

    -Pourquoi bénéficie-t-elle de feux verts en tous ?
    …… feu vert en quoi au juste ?? de la part de qui ?? voulez vous préciser ?

    -Pourquoi est-elle choyée par des instances officielles régionales ?
    Déjà le verbe choyer n’est pas professionnel. De deux, c’est vu que c’est une association honnête et crédible.

    -Pourquoi la municipalité de Figuig l’a-t-elle autorisée ?
    Une question qui se répète…

    -Pourquoi les représentants des terres collectives de Zenaga ont-ils accordé autant de terrains pour une telle association ?
    Puisque vous êtes un figuiguien, vous n’avez qu’à leur demander. Si vous les connaissez déjà, et si vous êtes bien placé pour qu’ils vous répondent, vu que vous allez avoir affaire à des hommes, et non pas des gamins qui partagent leurs jouets.

    -Ont-ils été menacés ?
    Est-ce que des anciens combattants du colonisateur français se menacent-ils ?

    -Quel est l’apport d’un projet qui ne consomme (achète) rien à Figuig et dont tous les ouvriers proviennent d’ailleurs ?
    Ça montre réellement que vous n’avez pas la bonne source d’infos, surtout que pas mal de figuiguiens compétant sont déjà sur les lieux.

    -Quels savoir-vivre propose-t-on par un projet qui ressemble à une installation nucléaire hyper surveillée ?
    Je vous demande de visiter d’abord une vraie installation nucléaire, pour donner ce genre de métaphore.. !

    -S’agit-il vraiment de gens qui ont des liens avec le Palais comme on entend à Figuig ?
    Tous les marocains sans exception ont des liens avec le palais résultant en la loyauté à la dynastie ALAOUITE. Et on est tous derrière notre Majesté.

    Je ne suis ni adhérente à cette association, ni journaliste, mais j’ai pu avoir les informations correctes que j’ai puisé de leur source. Et sincèrement faire partie d’une association sera un comble pour moi autant que marocaine. Surtout qu’il s’agit d’une famille plus qu’une association, et que son pilier majeur est l’éducation de ses membres ainsi son entourage.

    قال الله تعالى  » لَقَدِ ابْتَغَوُاْ الْفِتْنَةَ مِن قَبْلُ وَقَلَّبُواْ لَكَ الأُمُورَ حَتَّى جَاءَ الْحَقُّ وَظَهَرَ أَمْرُ اللَّهِ وَهُمْ كَارِهُونَ »

  33. MR LE JOURNALISTE. dit :

    Nidal,

    En réponse à vos propos, nous vous disons que nous ne cherchons pas la gloire comme vous le croyez car la gloire ne vient pas des cités en béton armé ! Avec vos propos virulents, vous montrez que ce qui se dit sur votre projet n’est que vrai !!

    Nous ne sommes pas jaloux, nous ne sommes pas affairistes, nous ne courrons pas derrière des fortunes et nous n’avons aucune intention d’acquérir des hectares ou des lots de terrain ni à Figuig, ni à Meknès, ni à Casa, ni à Paris, ni à New-York… ! Détrompez-vous !

    Nous n’avons rien contre vous ni votre projet ! Il faut seulement vous préciser comme le dit clairement notre texte qu’il s’agit de ce qui se dit à Figuig sur votre fameuse cité ! Il faut dire que nous n’avons pas tout traduit car les gens vont jusqu’à parler de « franc-maçonnerie » quand on évoque votre village ! Vous pouvez prendre votre dictaphone et aller parler aux gens dans la ville et vous aurez des surprises sur ce qui se dit sur ce village !

    Pourquoi nous accusez-vous d’espion ? C’est peut-être que vous êtes dans les interdits, non ? N’a-t-on pas le droit de pendre des photos de l’extérieur et d’ailleurs ces cinq photos ne sont pas montées et vous auriez pu les exploiter à votre avantage, regardez ce qui est écrit sous la dernière !

    Nous avons vu ce qui se faisait à l’intérieur et nous n’avons pas pu accéder à tout car « c’est interdit » mais rien ni personne ne nous empêchera de procéder à une approche de l’extérieur ! C’est aussi une approche académique !

    Distinction sociale !!
    Vous pouvez consulter un débutant en sociologie et lui demander comment on appelle dans cette discipline une cité à l’écart de la ville avec des miradors en béton, une porte qui se ferme sur le tout et une architecture en tout différente de celle de la ville ! N’est ce pas de la distinction sociale ?

    Vous n’allez pas nous dire que ces terres n’appartiennent pas aux terres collectives du ksar de Zenaga ! Est-ce que les représentants de nos terres collectives les vendent ou ils reçoivent des consignes d’en haut pour les « offrir », comme on entend à Figuig ? A vous de nous dire !

    Le mieux pour vous c’est de donner aux gens des informations sans détours, claires et vraies. Comme cela tous les soupçons se dissiperont et vous gagnerez en popularité et non en méfiance comme c’est le cas aujourd’hui !

    Nous serons très heureux de lire une présentation de votre association et de votre cité sur ce journal écrite par vos soins ! Ce journal la publiera sûrement sans barrière !

    Bien à vous chère dame ou demoiselle Nidal !
    MR LE JOURNALISTE.

  34. Nidal dit :

    Bonjour,
    Mon intervention n’est pas pour entamer un débat stérile ou ironique. Si vous avez bien lu mon commentaire, j’ai bien cité que je ne fais pas partie de l’association ni de son corps fondateur pour que vous la déterminer à ma faveur.
    J’ai demandé, j’ai posé des questions et on m’a donné les réponses que je vous ai rédigé. Car j’ai constaté que l’association est loin de ce que vous prétendez être. Et sincèrement je sens un peu de haine entre vos lignes, puisque vous ne parlez que des terres et des hectares, les fonds, l’argent et le pouvoir, tout en vous justifiant par : les gens on dit, on entend parler… donc rien de concret !
    Autre chose, je ne vois pas de mal si l’association a choisi un style architectural différent ? Ça n’a rien à voir avec la distinction sociale, tout ce que je peux vous dire c’est que se sont des gents qui savent bien qu’est ce qu’il font, leurs choix et leurs décisions ne se prennent pas à la con… ajoutant que les goûts ne se discutent pas. Vous pouvez faire pareil pour votre maison et personne ne vous empêchera !
    Bonne continuation !

  35. MR LE JOURNALISTE. dit :

    Nidal,
    Nous ne vous empêchons pas de faire ce qui bon vous semble ! Vous pouvez vous-même enquêter à Figuig et clore ce dossier !

  36. batoul dit :

    Vraiment que des commerages de grand mere !!
    Un projet realisé dans le seul but de faire epanouir l ‘economie+tourisme de la region,suscite autant de polemique et vous qu est ce que vous avez fait concretement pour figuig?:
    vos commentaires ,aucune utilité.
    sur le terrain,aucune activité/reactivité de votre part .
    Hadiyin ghir tbarguig lkhaoui!!!
    Je comprends pourquoi figuig ne bouge pas avec un des gens pareils ca ne risque pas!

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

mars 2017
L M M J V S D
« Fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives

COMMENTER CET ARTICLE:





Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.