ACCUEIL » Actualité »Portrait » LECTURE EN COURS:

Une faculté de la Chariâa à Figuig

décembre 2, 2015 Actualité, Portrait 16 Commentaires

Une faculté de la Chariâa à Figuig?

Par cet entretien avec Mohammed Benali nous tenterons de mettre un peu de lumière sur le projet de faculté de la chariâa à Figuig, un projet sujet à tant de rumeurs, de controverses et de racontars.

Mohammed Benali

F-News : Monsieur Benali, vous êtes enseignant aujourd’hui à la retraite, imam, membre du Conseil des Ouléma de la Province de Figuig et auteur de plusieurs livres sur Figuig. Merci d’avoir accepté de nous accorder cette interview ! Comme vous êtes très proche de tout ce qui a trait au champ religieux à Figuig, nous avons jugé important de passer par vous pour avoir une idée claire sur le dit projet de faculté de la chariâa à Figuig. Notre première question est : une faculté de la chariâa à Figuig est ce un mythe ou une réalité ?

Benali : C’est une réalité ! Non c’est un projet sérieux !

Lieu destiné à la faculté (15 hectares)

F-News : Doit-on parler de faculté ou d’université ?

Benali : Au tout début du projet, on parlait de faculté attachée à l’université Al Quaraouiyine de Fès mais par la suite, il semble qu’elle sera autonome et aura le statut d’université ! (1)

F-News : Quelle serait sa spécialité ?

Benali : Les sciences de la religion !

F-News : Elle admettra quels types ou quels profils d’élèves ?

Benali : Ses enseignements seront administrés en anglais et je crois qu’elle sera consacrée aux étudiants étrangers anglophones ou maîtrisant la langue anglaise. Elle formerait probablement des imams ou des prédicateurs allant travailler à l’étranger dans des pays anglophones notamment ceux d’Afrique.

F-News : Pourquoi le choix de ce type d’enseignement ?

Benali : Il faut tout d’abord remarquer que ce type d’enseignement religieux administré en anglais n’existe nulle part au Maroc. Il se peut que cela se situe dans le cadre de la formation d’imams pour pays non arabophones mais je ne suis pas suffisamment informé à ce sujet.

F-News : Qui a eu l’idée de construire une telle université de la chariâa à Figuig ?

Benali : Ce sont Monsieur Mostafa Benhamza (président du conseil des ouléma de Rabat), un oncle à moi Maître Tayeb Benali et le président d’Al Quaraouiyine Monsieur Mohammed Rougui ! Voilà pour le noyau du projet !

F-News : Dans quel cadre se situe ce projet ?

Benali : C’est dans le cadre du désenclavement d’une ville qui s’est transformée de ville de sciences et de savoir en ville morte. Il s’agit aussi d’une reconsidération de la ville et une bouffée d’oxygène pour son économie agonisante !

F-News : Des problèmes dans la réalisation du projet ?

Benali : Au début, il y avait le problème de la terre mais aujourd’hui, il n’en est rien.

F-News : Elle sera située où ?

Benali : A Tiwa au pied de la montagne Adrar Azekkwagh sur les terres collectives des gens du ksar At Ennej. Que Dieu les garde ! ils ont accordé 15 hectares de leurs terres pour ce projet. (2)

F-News : Et le financement du projet ?

Benali : Le Ministère de l’enseignement contribuerait à hauteur de 50 % du projet et le reste sera complété par des bienfaiteurs. Le projet s’élèvera à 1.200.000.000 (un milliard deux cents millions) à peu près. (3)

F-News : Une idée sur sa structure, le nombre d’étudiants qu’elle accueillera… ?

Benali : A présent, je n’ai aucune idée sur ces aspects techniques très détaillés !

F-News : Un dernier mot !

Benali : J’espère que le projet aboutira vite ! Par ailleurs, il faut dire, d’après ce que j’ai entendu, que l’argent est déjà débloqué côté ministère. Et dans l’ensemble 80 % du capital est prêt ! J’espère un prompt rétablissement pour M. Mostafa Benhamza !

F-News : Monsieur Mohammed Benali, nous vous remercions beaucoup et à un prochain entretien !

Benali : Merci à vous aussi. Je vous souhaite bon courage !

_________

Notes 1, 2 et 3

D’après d’autres sources techniques, le coût de ce projet est estimé à 2.400.000.000 et cette faculté sera affiliée à l’Université Mohammed Premier d’Oujda. Les contributeurs au projet sont le Ministère des Habous et Affaires Islamiques, le Ministère de l’Enseignement, l’Agence de l’Oriental et des bienfaiteurs originaires de Figuig. Pour le terrain, la faculté sera construite sur cinq hectares et le reste sera consacré à la mosquée et éventuellement à un msella…

La faculté disposera d’un amphithéâtre de 250 places (élèves), de six salles de cours de 60 places chacune, de quatre salles polyvalentes, de deux laboratoires des langues de 30 personnes chacun, d’une salle de réunion, d’une administration, de six chambres fonctionnelles, d’une bibliothèque de 150 places, de terrains de sport etc.

Entretien réalisé par Hassane Benamara

Figuignews.com 2015

Actuellement il y a "16 commentaires" sur cet article:

  1. driss dit :

    C’est un projet que je vois très intéressant , et qui va beaucoup changer notre petite ville , qui était une ville des savants , sagesse , justice et défense militaire … et qui connait actuellement une isolation depuis la fermeture des frontières en 1994 , cette isolation est suivie d’une dégradation progressive dans le domaine de l ‘éducation surtout .
    un autre point aussi important qu’on peu considérer aussi (inévitable) c ‘est l émigration pas seulement des étudiants mais aussi des familles , pour des raisons sanitaires et sociales . cela influence beaucoup sur notre société et sur notre vile , mais aussi sur son avenir . certes qu’il ya des projets royales récentes , des sociétés , des amicales qui peuvent réaliser des activités a court et à long terme , mais il reste la réalisation objective et efficace de ses projets , et avoir une coordination multidisciplinaire entre les différentes associations et les projets royales que je vois importantes et qui viennent dans un temps ( critique) dans un temps de sauver une ville riche en eau , palmier , compétences humaines ,,, mais il faut les exploiter dans le bon sens .
    La faculté de Chariia à Figuig porte une particularité de milieux , de qualité d’enseignement , et son caractère d’épanouissement sur d’autres partenaires ouvrira de nouvelles portes de recherche culturelles , de communication , et donnera naissance à la réalisation d’autres projets parallèles notamment un hôpital qualifié à assurer les urgences . et autres spécialités nécessaires . voilà c’ est le principe de complémentarité entre les domaines , c’est une responsabilité qu’on partage tous , il faut du sérieux, d’un vouloir et pouvoir politique fort .

  2. Mohammed dit :

    La question que je pose est pourquoi ils ont choisi l’anglais en tant que langue d’enseignement et pas d’autres langues, sachant que c’est très rare de trouver des marocains qui maîtrisent la science de la charia en englais? Je pose cette question parce que je pense au marocains qui sont doctorants en la matière qui ne vont pas bénéficié de cette opportunité pour décrocher un emploi.
    Une autre question est pourquoi l’université est dédiée uniquement aux africains?
    Certes, le projet est fort intéressant dans la mesure où il va créer quelques emplois pour les jeunes, d’autres part il va aboutir à un désenclavement progressif de notre oasis.
    Par ailleurs, dans le cadre des projets, le Ministre de la santé n’a pas tenue sa promesse quant à la construction d’un hôpital à Figuig sachant qu’il ne reste que quelques semaines pour clôturer l’année 2015 et aucun signe d’appel d’offres n’a été lancé. Il faut attendre et patienter jusqu’à nouvel ordre.
    J’ai une petite remarque concernant les chiffres annoncés. Je crois qu’il s’agit des centimes. C’est mieux de préciser et surtout d’annoncer des chiffres en Dh.
    Bien à vous.

  3. abder dit :

    Bonjour

    Le projet en question est un bon projet mais il y’a certes des autres projets a mettre en avant, le peuple de Figuig n’ont pas besoin d’un tels projet en priorité, mais ils ont besoin d’autre projet comme la construction d’un hôpital, la construction d’un marché couvert puisque le peuple soufre pour subvenir a leurs besoins, a chaque fois ont change l’endroit ou mettre le marché,des fois a tachrafte, des fois a baghdad, maintenant a l9achtine, mais quels stupidité d’aller mettre le marché a l9achtine! Comment les gens vont y aller, comment vont ‘ils supporté la chaleur présente dans cette endroit comment sera l’état des fruits et légumes sous ce soleil …….
    Je pense qu’il faut avant tous régler les problèmes dont souffre le peuple de Figuig et ensuite aller pensé a ces genre de projet d’université de chariaa etc.

  4. Tawmat dit :

    Avant Figuig était un carrefour des cultures, les juifs, chrétiens, musulmans, Amazigh, Arab vivaient ensemble. Les amazigh étaient des paysans qui produisaient le blé, les dates, les légumes…Les juifs faisaient du commerce…….Figuig produisait des médecins, des philosophes, professeurs de mathématiques, économie, et d’autres sciences modernes. Maintenant et depuis le temps qu’on réclame un hôpital, nous avons eu droit à un renforcement des militaires. Maintenant, Figuig va se transformer en terre promise pour les salafistes et Figuig deviendra ainsi premier producteur des mollahs pour Bokoharam. Et le comble, c’est un projet financé par notre propre bourgeoisie. Encore, une fois, c’est la religions qui est utilisé comme instrument pour nous berner. Pleurons la mort de notre culture Amazigh.

  5. Mostafa dit :

    La « faculté, l’université de la Charia », ou peut-être le centre de formation islamique, est un projet qui ne contribuera en rien au développement du tissu économique de Figuig. Ce projets est une affaire à fonds perdus, qui créera zéro valeur ajoutée tout comme les nombreuses mosquées qui poussent à chaque coin de rue et sans grand intérêt pour les habitants de Figuig à part de les abrutir.

    Le projet des amis de Mohamed Benali est tout simplement une grande gabegie. Il œuvre depuis plusieurs années, dans ses écrits, dans ses discours à contrecourant de la société qui voudrait se libérer des tabous et des légendes anciennes. Il est l’incarnation de la négation de la langue et la culture Amazigh dans sa ville natale et le porte-parole de l’arabe et il fait tout pour la sacraliser. J’invite les lecteurs à lire ses écrits pour en avoir une idée.

    Des profs de sciences théologiques, en anglais de surcroît, disent-ils ?! Je doute fort qu’il y aura, d’ici à l’achèvement de la construction de cette faculté, de ce projet bizarroïde, de jeunes figuiguiens aptes à enseigner les « sciences islamiques », ni de procurer quelques opportunités d’embauche pour eux, sauf peut-être pour notre prédicateur et sûrement futur Recteur ou Directeur du centre de formation M. Mohamed Benali. Il a tout fait pour ça et pas besoin d’un recrutement public et dans les règles de l’art. Le poste est prêt !! Pour les professeurs prédicateurs ça fera principalement le bonheur de personnes étrangères à Figuig et ces personnes seront probablement payées par les deniers de l’Etat et dont on ne saura rien de leurs intentions par ces temps où l’islamisme gagne du terrain.

    Le Maroc a ratifié le traité international des Droits Humains et il semble que Figuig est une ville marocaine. Ces Droits de l’Homme disent que tous ses articles doivent, sans aucune exception, être respectés. Ils font force de loi, qu’ils soient contournés ou pas par une gymnastique dans la constitution marocaine pour échapper à l’essentiel de ce traité. Mais la charte des Droits Humains permet aux marocains de revendiquer le respect des croyances de chaque marocain, donc de chaque figuiguien-ne. Ceci étant dit, si nous devons accepter l’enseignement de la religion musulmane et la religion hébraïque, de créer en privé leurs écoles et leur lieux de culte, de créer leurs propres institutions au nom de la liberté du même nom, inscrite, elle aussi, dans la constitution, alors les sans religions figuiguiens ont tout-à-fait le droit de créer les leurs et, pourquoi pas une faculté, une université ou un centre de formation pour enseigner la laïcité et les valeurs humaines universelles … à Figuig. Sans quoi, on se fout des figuiguiens et du monde en général …

  6. ce dit :

    C’est une bonne idée, mais peut-etre un hospital sera une meilleure idée!

  7. Mina dit :

    La faculté de la Chariaa est une bonne idée, avec tous mes respects aux contributeurs au projet qui sont le Ministère des Habous et Affaires Islamiques, le Ministère de l’Enseignement, l’Agence de l’Oriental et des bienfaiteurs originaires de Figuig. Toutefois, je suggère que les 15 hectares soient utilisés pour planter des amandiers, les oliviers et les dattiers,et les cultures vivrières (fruits, légumes céréales (sorgo) moins gourmands en eau. Les courts des amendes sont en net augmentation à cause de la guerre au moyen orient. Nous avons l’eau des barrages et la volonté de notre jeunesse qui ne cherchent qu’à produire quoi manger. En effet, ce projet correspond aux recommandations de la COP21 qui a eu lieu à PARIS pour lutter contre la désertification et garantit une vie durable de notre Oisis. Nous avons 16 mosquées, pourquoi pas transformer une des mosquée en Faculté de la charia
    l’hôpital,nous l’avons déjà, il manque les médecins et le matériels et équipements.
    Bien à vous

  8. Mostefa dit :

    Une bonne idée…une bonne idée … une bonne idée !! arrêtez les ami-e-s, c’est bête de répéter la même chose sans réfléchir !!! Savez-vous ce qu’elle signifie cette « CHARIAA » ?! Même si on peut lui donner de fausses et hypocrite versions : paisibles humaines… vous ignorez certainement sa définition, ce qu’elle cache, son vrai contenu, ses conséquences futures et probables. La Charia signifie l’exclusion de tout ce qui n’est pas musulman. C’est la culture de l’exclusion. Mais dites-moi, êtes vous d’accord avec ça ?!! Nous ne voulons pas que des Habitants de Figuig, ni même d’autres gens, découvrent le vrai visage de la Chariâa chez-nous ou même aux Imams de l’Afrique Noire. La Chariâa est sans conteste, CHARTE DE L’EXCLUSION, c’est ni plus ni moins une charte qui nie complètement le traité des Droits Humains, pendant que les musulmans se plaignent curieusement de l’islamophobie en occident !! Quant à planter des fruits et légumes, la flore et la faune, des machins et des trucs évoqués ici, ça fait un peut rire !! Par contre réduire les mosquées pour les transformer en d’autres projets, ça oui ! Que les habitants de Figuig proposent donc, par exemple, la création d’hôpitaux avec des spécialités médicales nécessaires, des espaces verts, des maisons des associations, etc. et il y a pléthore d’autres projets utiles et bénéficiant au populations qui habitent Figuig. .. Ce serait mieux que ce projet idiot, je vous assure !!

  9. khilli dit :

    Mr Benali et compagnie fFiguig na meme pas le minimum du minimum et la liste et trais langues
    et vous le savez
    sans oublier le probleme au frontières ou vous avez un silence assourdissant des autorités
    mai pourquoi une faculté a Figuig alors que l enseignement a peine a tenir la route que
    grasse a la volante et l investissement des profs enfant du pays
    pourquoi la chariaa ? ??? ou vous voulez amenai notre cher FIGUIG ?????
    a qui va profite tout cela surment pas a la population (at oufyeye) et la ville
    cet un projet fantaisiste

  10. Ahmed dit :

    Je crains pour Figuig avec cette faculté, avec ces écoles coraniques trop nombreuses avec ces associations religieuses innombrables qui véhiculent une idéologie très connue qui prône la haine et la conquete … ! Nos bourgeois investissent dans le champ religieux pour blanchir un argent pas propre ! Des enfants qui viennent de Taza pour apprendre la religion à Figuig ! Que vont faire ces jeunes pour gagner leurs pains ? Ne seront-ils pas des soldats qui s’exploseront quelque part dans le monde ? Former des africains, c’est très dangereux ! Ne faut-il pas que l’idée soit trop mure ?
    La fac de la charia à Figuig ! Benali travaille de façon officielle mais il fait un peu plus que sa tâche ! Benhemza est très connu à Oujda surtout à l’université Med 1 où il prêchait et formatait les crânes ! A la mosquée, il était très virulent et il disait même que l’arabe est la langue qu’Allah parle !
    Préservez-nous tous ces malheurs qui nous guettent !

  11. kani dit :

    du n’importe quoi; personnellement je vote pour une faculté de sciences et technologies par ex.figuig a besoin d’un hopital équipé avec des professionneles.de l’eau potable; de l’éclairage et de services administratifs pour améliorer le quotidien des habitants et aider ces jeunes qui trainent dans les rues et leurs créer des centres de formations.
    une faculté de chariaa va régler les problémes de figuig ?.. je ne crois pas..

  12. Mostefa dit :

    C’est sûrement un projet islamiste, arabiste et anti-amazigh. Mohamed Benali (qui a tant écrit pour en arriver à ce point) et ses amis voudront nous faire croire que les Abdeljebbar (le « poète ») qui a dénigré sur les habitants de Figuig dans ses pamphlets honteux et d’autres consorts qui n’ont aucune place, ni dans la mémoire collective ni ayant eu un impact quelconque sur l’histoire de notre région ou dans la culture de Figuig authentiquement amazighe. Ils ne sont connus que par des gens qui veulent remuer le couteau dans la plaie pour nous avoir venté leur mérite dans leurs écrits . Ils c’est agit d’une tempête dans un tout petit verre. Ce projet commercial privé n’est rentable qu’à Mr l’interviewé et certains autres, et un commerce d’une nocivité certaine. Les Benhemza et les Benali ne sont que des commerçants de la religion, un sport bien connu chez nos opportunistes vendus, un sport pratiqué par le lobby religieux, Soufiste soient-ils, sunnites, chiite ou autres.

    Comment se fait-il que les autorités locales et nationales pourraient-elles accorder crédit, donner quitus à un projet si bizarre et étranger aux préoccupations de la région, alors qu’une simple association, étouffé dans l’œuf , « Ilemsi » de son intitulé, de culture amazigh eut été refusée par ces mêmes autorités à la fin des années 1990 et début des années 2000 ?! Pour rappel, les jeunes qui voulaient créer cette association, faute d’occupation chez eux, ont maintenant émigrés en Europe et sont restés jusqu’alors, en majorité sans papiers, sans emploi digne. N’est-ce pas une honte pour ces responsables de vider le pays de ses jeunes potentialités ?

    La CHARIA, les mosquées, les écoles coraniques et les concours de psalmodie et de récitation sans fin, pour filles, pour garçons pour cadets pour minimes … peuvent-ils contribuer à quelque chose de bénéfique pour l’avenir de FIGUIG, ni même du Maroc ? NON, désolé ! Ceci contribue, bien au contraire, à l’abrutissement et une mise à mort progressives de générations montantes de la jeunesse de cette contrée ainsi que de la mort de Figuig au final.

    Ne soyons pas naïfs ! Ce projet, de CHARIA, s’il se réalise, est une provocation à l’encontre de tous les habitants de Figuig. Ils faudra tout faire pour arrêter ce projet et en présenter une alternative civilisée..

  13. ilmass dit :

    azul
    le projet de la faculte de la Chariaa a figuig a pour objectif la production des integristes des fanatiques
    et les salafistes et en meme temp la margination de la culture amazigh.
    oui pour la faculte des sciences mathematique fisique la philosofie
    soyons prudent.

  14. e.b dit :

    figuig n’a pas besoin ni plus de mosque ni de faculite coranique par contre il abesoin des ecoles renoves securise mise au norme assez de demaguogie la majorite des figuigiens pratiquent toujours une religion simple comme nos anciens

  15. محمد بوزيان بنعلي dit :


    من محمد بوزيان بنعلي
    قرأت بإمعان ردود الإخوة الأفاضل وانطباعاتهم حول المقابلة التي أجراها معي الأخ الكريم حسن بنعمارة بخصوص مشروع إنشاء كلية للشريعة بفجيج، قليل منهم مع المشروع، وكثير منهم ضده. وحق الاختلاف مكفول للجميع، وهذا مفهوم.
    لكنّ الذي ليس مفهوماً هذا الطعن المتوحش في الدين ومؤسساته، وفي اللغة العربية وأقطابها، وفي أعلام فجيج الذين دافعَ أمازيغهم قبل عربهم عن اللغة العربية، وأكدوا بكتاباتهم أن الأمازيغية هي اللغة المحكية، ولا مزايدةَ لأحد على أحد في هذا المجال، وأن اللغة العربية هي اللغة العالمة، بها كتبوا وألفوا وأبدعوا لأنها لغة القرآن الكريم، ولأن اللغة من الدين شاء من شاء وأبى من أبى، فحينما عزمَ أول مفكّر فجيجي أمازيغيّ قحّ على كتابةِ أول مؤلّف عثرنا عليه، وهو أبو حامد الفجيجي الذي عاش في القرن السادس الهجري/ 12م، وتوفي بعد عام 598هـ/ 1202م.. حينما كتبه قال في مقدّمته بالحرف: « وكتابي هذا ما بحمد الله تعالى ما جعلْتُ نصوصه إلا باللسان العربي كي لا أخرج عن حسبي ونسبي… فتركتُ لذلك لسان زناتة »
    فهل عثر أحد هؤلاء المتدخلين أو غيرهم على كتاب أو ورقةٍ فجيجية كُتِبتْ بالأمازيغية؟ إلا ما أشرتُ إليه شخصيا من أبياتٍ قليلة حُرّرتْ بالحروف العربية.. أن نتحدث عن ثقافة أمازيغية خارج إرثها الأدبي والفقهي والعلمي الموثّقِ، ودون أن يكون لنا عليها سندٌ وبرهان يصدّقه الآخرُ مكابرةٌ يرفضُها العقل والمنطق.. أنْ ننكر أن الحضارة الأمازيغية ذابت في الإسلام ولغتِه المحفوظة مبكّراً وسلّمتْ له نفسها طواعية افتيات واستغباء.
    ألسنا الآن – ونحن أبناء هذه الأمازيغية المسكينة ـ نتنازل عنها طائعين بهجْرِ مفرداتها، وإبعاد أبنائنا عن مخالطتها… ماذا قدّمتم لأمازيغيتنا وسط هذا الحراك المحموم الذي سيُدْخل إلى مدارسنا غداً لغةً غير لغتنا.. عما قريب سيفاجئُنا أبناؤنا في عقر دارنا بألسنةٍ تدوّخُنا بأمازيغيّة غير التي نعرفها وتعرفونها، سيصبح أبناؤنا بأجسادٍ فجيجيّة وألسنة سوسية أو….لأننا لا نملك أمازيغية مشتركة… أم أن هناك أمازيغية فصحى وغيرها لهجات فاختاروا لأبنائنا الأمازيغية الفصحى كما أختار أجدادنا رحمهم الله اللغة العربية الفصحى؟ وآنذاك سيصبح عندنا ـ ما شاء الله ـ أمازيغيّتان: محكية وعالمة، فاسألوا بعد هذا عن النتيجة؟
    أما هذه الهجمة الممنهجة المتوحشة على الدين وتعليم القرآن فأنتم أول من يعلمُ أنكم واثقون من كذبكم وبهتانكم، لأن فجيج اليوم انحرفت بوصلتُها بشكلٍ مُخْزٍ وخطيرٍ، ليس فيها حفظة، ليس فيها قرآن، ومساجدها فارغة تشكو إلى الله، وأبناؤها بعيدون ـ كما يريد أعداء الإسلام ـ عن كتاب الله.. احسبوا معي كم فجيجياً يحفظ القرآن الكريم الآن؟ ألسنا نستغيث اليوم بحفظةٍ من خارج فجيج ليملأوا محاريبنا ويواجهوننا من منابرِنا؟! جزاهم الله عنا كلّ خيْر .. ألَم نكن في سالف الأيام نصدّر الفقهاء والطلباء إلى الأمصار والأقطار؟! وألف تحيّة أوجهها واقفاً إلى الفتيات والنساء اللواتي استلمْنَ المشعل، وها هنّ يضئْن به دروب فجيج المعتمة، ويثْبتْنَ بالملموسِ أن الغيرة على الدين لم تهاجرْ أرض فجيج، وإنهن سيُنْشئْن إن شاء الله أجيالاً صالحين منتجين مخلصين لله والوطن.
    إن فجيج اليوم تحتل أسفل الترتيب في قافلة المغرب المتعلق بكتاب الله وسنة رسوله عليه السلام، الحفّاظُ صفرٌ، ورواد المساجد على رؤوس الأصابع، إنه الإفلاس الذي ندعو الله أن يقيل عثرته ويجبر كسره وينهضه من سقطته، وإنها لسقطةٌ عنيفة لا يساويها إلا عنفُ ردودكم المغرضة.
    وأما ما قاله السيد مصطفى في حقي من ممارسة التجارة في الدين، فلا أنا ولا أستاذي الكريم نتاجر في الدين، بل نتاجر مع الله تجارةً نرجو صادقين مخلصين أن تنجينا من عذابٍ أليم، نتاجرُ معه كما أمرَنا… فمع من تتاجرون أنتم؟
    وأما أن كلية الشريعة ستنتج متعصبين ومكفّرين ودواعشَ وما إلى ذلك من الألقاب النتنة، فالمعروف عن المغرب انخراطه القوي في ترسيخ الوسطية والاعتدال اللذيْن هما من أصول ديننا الحنيفـ، وحاشا لمؤمن يعرف ربّه ويفهم كتابه وسنة رسوله أن تمتد يده إلى ما تتهمونه به.
    فأهلاً وسهلاً بكلية الشريعة التي ستكون باللغة العربية، وهي الأصلُ الذي به نزلَ الكتاب ونطقَ الرسولُ الأكرم، وأهلاً وسهلاً بكلية القانون التي ستكون باللغة الإنجليزية لغة العصر..
    ونعوذ بالله من شياطين الإنس الذين يتحركون في الظلام الحالك كقلوبهم لطمس هذا المشروع الذي سيشع على فجيج، وإن أفْشلوه ـ لا قدّر الله ـ أضفناهُ إلى المشاريع البانية التي أفشلوها، ولا نملك إلا أن ندعوَ الله فنقول بقلوب مخلصة صادقة: اللهم احفظ كلّ من سعى في خير هذه البلدة واجْزِه عنها وعنّا، والعْن كلّ من سعى في ضرّها وشرها.. آمين.. والحمد لله رب العالمين.

  16. Mostefa dit :

    Nous ne voulons pas d’une faculté à Figuig où on irait apprendre aux gens la régression des valeurs humaines modernes afin de rétablir la culture du moyen-âge. Nous ne voulons cette faculté ni pour les figuiguiens ni pour d’autres. Et si mon présent billet doit contribuer à l’arrêt de ce projet, j’en serai le premier (Chitan) à m’en réjouir.

    Le ton est très agressif chez toi, Monsieur Mohamed Benali ! A t’entendre, ce projet imbécile de faculté de la Charia oppose l’Islam et l’arabité contre l’amazighité et la liberté de conscience, d’ailleurs inscrite dans la constitution marocaine, tout comme la langue Amazighe que tu voudrais nier. Tu pratique du militantisme islamiste, peut être naïvement, probablement par ignorance des choses que tu n’as jamais pris en compte de ta vie. Les enjeux de ce projet, s’il se réalise, pourront un jour te dépasser ! Si je peux te conseiller, tu es peut-être le dindon de la farce, laisse tomber.

    Merci Mohamed pour avoir associé la langue arabe au coran et à l’Islam. Un aveu que, rares sont des personnes qui s’expriment avec autant de clarté quand elles attaquent bêtement l’amazighité. Avec ton discours et tes écrits, tu es l’exemple-type d’individus qui essayent d’empêcher notre identité linguistique et culturelle amazigh de progresser à Figuig. Mais, en lisant ce que tu viens d’écrire en arabe et partout ailleurs, je vois que tu fais vraiment preuve d’une sévère naïveté à cause d’une religiosité maladive inédite. Tu nous fais craindre le devenir d’éventuels futurs élèves qui rejoindront cette « faculté de la Charia islamiste ».

    On ne connait pas encore le contenu des matières qui seront enseignées dans cet établissement mais et on peut tout imaginer. Imaginons par exemple que ces « étudiants » marchent dans les rues de Figuig, une manifestation pour une raison ou pour une autre, ils peuvent également décider de faire des stages de prédication pour faire revenir au « droit chemin » les non-pratiquants parmi la population. Ils peuvent aussi être tenté, ces étudiants, par une initiative individuelle ou de groupe car il peuvent devenir incontrôlables et ressemblerait à une énorme réserve d’eau dont une brèche vient à se fissurer ou se rompre brusquement en inondant toutes les maisons du village, une sorte de tsunami islamiste. Ce n’est pas de la fiction, c’est quelque chose de très probable si cet établissement devra accueillir un nombre important d’étudiants.
    On pourrait spéculer sur les manifestations amazighes pour les comparer au mouvement islamiste, mais on sait déjà, ce n’est pas comparable. Vu que ce mouvement amazigh est partout pacifique et c’est bien la religion qui n’est plus pacifique dans le monde entier. Elle est devenue violente et elle recrute facilement dans les mosquées et à plus forte raison dans une faculté.

    Monsieur Mohamed Benali, tu utilises l’Islam comme l’utilisent les Etats totalitaires et bourreaux des cultures, c’est ainsi que procèdent certains groupes de personnes isolées, des Etats théocratiques comme l’Etat Islamique Daech et aux seins même d’un pays non musulman. Quelle différence au fait, entre ton discours et le discours d’un prédicateur à Paris qui envoie des moujahid en Syrie ? Il n’y en a pas. Ta théorie est claire, et pour la pratique, tu en es peut-être trop vieux pour l’appliquer mais tes élèves eux, ils le peuvent, en admettant que tu sois toi-même enseignant de théologie ou même directeur ou autres fonctions dans le soi-disant établissement islamiste. Toi ou quelqu’un d’autre leurs apprendra la vraie Charia, celle de Ibn Taymiya, celle des Wahabistes Saoudiens qu’applique Daech… Ces élèves apprendront aussi qu’ils sont dans une commune « arabe » (Figuig), que sa langue est une langue d’arriérés et d’impies ; que l’Islam est venu en libérateur, redresseur de tort, pour « sauver » une population égarée et amazighe de surcroît, leurs mosquées désertées par ses habitants… Ces étudiants mal intentionnés pourrait, à l’insu-même des autorités sécuritaires, embrigader des jeunes habitants filles ou garçons car ils se frotteront certainement à eux un jour ou l’autre en toute discrétion comme sait le faire tout jeune musulman futé et engagé que pourrait être un étudiant de la Charia de Monsieur Mohamed Benali. Ces étudiants pourraient très bien être utilisés par des mains obscures comme une bonne carte, une raison pour casser le mouvement amazigh et leur cause, précisément à Figuig.

    Monsieur Mohamed Benali, pourquoi donc ne te contentes-tu pas de vivre avec ta retraite et les ventes de tes livres ? Il n’y pas de mal à gagner plus d’argent, mais toi tu veux vivre, commercer de la religion et l’idéologie de la religion comme tu le fais avec la vente de tes livres comme tout prédicateur vieillissant de corps et d’esprit. Quant moi, je ne suis tout simplement pas comme toi.

    Les intervenants ont bien raison de s’inquiéter : pour leur liberté, leur sécurité mais aussi pour leur langue et leur culture Amazighes.

    Non, non au retour à l’épisode de Brahim Abdeljebbar et son soi-disant « rayonnement» prétendu et Non à la thèse de Mohamed Eljabri, elle n’aura pas sa place à Figuig.

    L’amazighité est la mère des libertés et de la paix sociale.

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

septembre 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Archives

COMMENTER CET ARTICLE:





Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.