ACCUEIL » Art & Culture »Portrait » LECTURE EN COURS:

Entretien avec l’artiste Michel Breil

décembre 29, 2015 Art & Culture, Portrait 8 Commentaires

Michel Breil

Dans cette note, nous allons nous entretenir avec Michel Breil, un artiste ami de Figuig qu’il visite fréquemment et à qui il a consacré une bonne partie de son œuvre, un artiste aussi connu des visiteurs de ce journal pour la sagesse de ses commentaires, pour son optimisme et pour son humanisme débordant.

Un bateau pour Figuig (Michel Breil)

F-News : Monsieur Michel Breil ou plutôt Michel Libre, vous êtes à la retraite depuis plusieurs années déjà mais vous continuez toujours à donner dans le domaine de l’art et vous maintenez toujours votre ligne d’Humaniste en ces temps d’incertitudes, de haine, d’animosité, d’intolérance, d’horreur et de guerre ! Si vous le permettez, nous allons parler avec vous sur deux axes : l’un concernant l’actualité notamment française et l’autre votre lien avec Figuig !

B. : D’accord !

F-News : Vous savez sans doute que Figuig à cause de l’héritage ou du passé colonial français est une ville très liée à la France et notamment à Paris, d’ailleurs une importante communauté figuiguienne y vit et beaucoup de familles à Figuig dépendent de l’apport des leurs en France. On compte aussi beaucoup de foyers mixtes avec un parent français ! Notre première question est celle de votre réaction après les attentats de Paris du vendredi 13 novembre ! Comment vous avez vécu cet évènement ?

M.B. : Une profonde tristesse devant la mort de tant d’innocents victimes de la barbarie d’intégristes qui n’ont aucune considération pour l’être humain. J’ai vécu ces évènements comme une atteinte aux fondements de notre démocratie. En même temps, je pense que l’on doit se poser un certain nombre de questions sur les raisons qui engendrent de telles situations. Ne pas tomber non plus dans le piège tendu par l’extrême droite qui consiste à faire l’amalgame entre les musulmans et les terroristes !

Paysage de Figuig, (ph. Michel Breil)

F-News : Partout le fascisme, l’extrémisme et l’intolérance gagnent du terrain ; quel(s) remède(s) pourrait proposer l’art contre tous ces maux qui gangrènent l’humanité ?

M.B. : Je pense que l’art doit faire partie intégrante de l’éducation dès la petite enfance ; l’enseignement des arts plastiques et de son histoire devrait faire partie de tous les programmes scolaires au même titre que les sciences, les mathématiques, les langues, la littérature, etc… L’homme ne peut se construire sans le partage et le développement de la connaissance, l’homme ne peut se réaliser pleinement si on l’ampute de tout ce qui rend la vie si riche et si belle, si on veut qu’il se projette dans une société plus juste. Une autre proposition, développer les ateliers d’arts plastiques pour les adultes, c’est une formidable expérience que je suis en train de vivre avec un groupe de femmes dans une cité, les résultats sont étonnants, ces personnes se découvrent, en explorant un savoir faire qu’elles n’imaginaient pas. Ce sont des moments de respiration qu’elles apprécient et qu’elles partagent dans leur entourage. L’art participe à la construction des individus, à leur affinement, il est difficile d’imaginer un homme cultivé, sachant réfléchir, sombrer dans la barbarie !

Montagnes de Figuig (Michel Breil)

F-News : Tous les textes religieux sont d’une extrême violence ! Ils incitent vraiment au refus de l’autre et à la haine ! Qu’en pensez-vous ?

M.B. : Dans la majorité des religions il est dit «  tu ne tueras point » « aimer vous les uns les autres » et bien d’autres grandes phrases, malheureusement, l’Histoire et ses nombreuses guerres de religions démontrent le contraire, l’intolérance règne, chacun croit détenir la vérité et à ce titre veut imposer sa façon de penser, le crime prospère sur l’ignorance savamment entretenue et les peuples en sont les victimes. Des responsables religieux aujourd’hui attisent la haine, y vont de leurs couplets contre les libertés fondamentales que nous avons gagnées, parfois chèrement. Certains doivent rêver du temps de l’inquisition, celui des esclaves, le temps où l’on brûlait les livres et les gens sous n’importe quel prétexte, il n’est pas loin le temps de tous les excès, il est essentiel, plus que jamais, de faire preuve de la plus grande vigilance !

F-News : La France organisera une conférence mondiale sur les changements climatiques dite COP 21 qui s’y tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015. Les attentats de Paris nous ont fait oublier cet épineux problème et la menace qui pèse sur notre planète. Peut-on imaginer des accords pour un vivre-ensemble dans une terre très menacée par nos excès de consommation et de pollution ?

M.B. : Les intentions sont bonnes et j’espère que de grandes décisions seront prises pour sauvegarder la nature, renverser les tendances dramatiques qui s’annoncent pour la planète. Je ne veux pas être pessimiste, mais je crains l’emprise des multinationales sur les décisions des pays les plus pollueurs, la loi du profit maximum au détriment des populations les plus démunies. Le choix d’une agriculture biologique gagne du terrain, des esprits, des changements qualitatifs sont possibles. Nos politiques les veulent-ils ? Ça, j’en suis moins certains, surtout quand on voit leurs décisions par rapport aux produits transgéniques et aux pesticides.

Photo Michel Breil

F-News : Vous êtes plutôt optimistes quant à l’avenir de l’humanité ? Comment voyez-vous l’avenir ?

M.B. : Je suis plutôt inquiet sur le devenir de notre humanité, la majorité des hommes politiques ne pensent qu’au pouvoir, leur niveau de conscience est souvent discutable, leurs promesses rarement tenues provocant une grande lassitude et ouvrant de ce fait les portes à l’extrême droite, mettant en danger la démocratie. Parfois quelques frémissements, des citoyens se révoltent, s’organisent, rejettent les systèmes qui ont fait leur temps. Je crains de ne jamais voir de vrais changements.

F-News : Revenons à Figuig ! Il semble qu’on vous a vu dernièrement dans cette ville ?

Qu’est ce qui change selon vous dans cette ville depuis votre dernier séjour là-bas ?

M.B . : .J’étais à Figuig en avril 2015, je commence à être un habitué, c’est un peu comme un deuxième chez moi, je me sens bien parmi vous et je suis toujours impatient de revenir. Depuis que je viens à Figuig, j’ai le sentiment que la ville tente de survivre, qu’elle s’accroche à de nouvelles réalisations (barrages par exemple) à de nouveaux ou d’anciens projets, mais que ceux-ci ont du mal à se réaliser, manque de moyens ou d’autres raisons. J’ai vu des quartiers en pleine restauration, ce qui est un atout pour le développement du tourisme. Aussi, des constructions bizarres mal intégrées à la région. La consultation de Figuinews et d’autres sites me permet de mieux connaitre les problèmes qui vous touchent, des changements qualitatifs arriveront-ils ? Je le souhaite pour le devenir de la jeunesse de Figuig.

F-News : Figuig subit durement les changements dans le monde mais dans un silence de mort ! Depuis vos premiers jours à Figuig, jusqu’à aujourd’hui, la ville s’est beaucoup rétrécie ! Qu’en pensez-vous ?

M.B. : La première année que je suis venu, j’ai connu de plus grands espaces, des lieux aujourd’hui interdits pour des raisons difficiles à comprendre, des voisins belliqueux sont-ils à craindre ? Vous semblez manquer d’explications suffisamment claires sur ces restrictions de territoire.

Gravure Michel Breil

F-News : Qu’est ce qui attire un artiste humaniste vers Figuig ?

M.B. : Malgré tous les problèmes dont vous souffrez, je trouve que Figuig a beaucoup de charme et qu’il opère toujours sur moi et mes amis. Il y a les lieux mais aussi les gens que je trouve merveilleux, il fait bon vivre avec vous, chaque séjour est une bouffée d’oxygène, je m’emplis de la beauté des vaste espaces et de la qualité du silence autour d’une théière, instants magiques dont je ne peux plus me passer.

F-News : Figuig est très présente dans votre œuvre : photographies, gravure etc. !

M.B. : Oui, j’ai d’ailleurs fait deux expositions avec des photos de Figuig et des gravures inspirées des caractères amazighe, j’espère un jour exposer dans votre belle oasis et peut-être même organiser un petit stage chez vous, j’aurai grand plaisir à partager mon savoir faire.

F-News : Des projets en vue ?

M.B. : Une exposition de gravures avec mon fils en juin prochain, un livre sur Figuig, c’est dans les cartons, il faut que j’y travaille sérieusement, et régulièrement des ateliers photos et gravures avec des enfants et des adultes.

F-News : Etes-vous plutôt optimiste ou pessimiste quant à l’avenir de Figuig ?

M.B. : Sur ce point je suis très OPTIMISTE, vous êtes un peuple fier et fort, vous trouverez les ressources pour rendre à Figuig tout l’éclat qu’elle mérite.

F-News : Un dernier mot libre !

M.B. : .J’ai la chance d’avoir un nom qui fait de moi un homme libre, c’est peut-être pour cela que je me suis rapidement ouvert sur le monde, sur la richesse des hommes, quelles que soient leurs origines. Libre comme l’air qui ne connaît pas de frontières, même s’il nous faut souvent lutter contre des murs invisibles.

F-News : Michel, merci beaucoup pour votre disponibilité et au plaisir de vous revoir en chair et en os sous le soleil de Figuig un peu loin du tumulte qui secoue notre monde !

M.B. : De rien, Hassane, c’est toujours un immense plaisir de partager avec vous, à bientôt à Figuig, bien amicalement à tous.

N.B.

Cette interview a été réalisée avant la tenue du sommet du COP21 et avant les élections régionales françaises.

Propos recueillis par Hassane Benamara Figuignews.com 2015

Actuellement il y a "8 commentaires" sur cet article:

  1. ASSOCIATION ZENAGA FIGUIG EN FRANCE dit :

    Bonjour a tous
    Merci pour cet entretien très riche
    Ca permet a beaucoup de gens de découvrir des artistes amoureux notre oasis
    a quand une exposition conjointe avec d’autres artistes amis de figuig en france.
    Merci figuignews
    associationzenaga@outlook.fr

  2. Mostefa dit :

    J’apprécie beaucoup le clin d’oeil de Michel Breil sur l’aspect amazigh dans ses réponses ainsi et surtout du tableau qu’il a intitulé « Un bateau pour Figuig ». Il a pris le bateau pour Figuig et nous, nous avons pris un bateau pour Paris et nous en sommes devenus des citoyens de France, terre des Droits de l’Homme. A notre tour, si cela ne tient qu’à nous, nous lui offrons volontiers la citoyenneté Amazigh de Figuig et du Maroc entier.

    Il est vrai que la France coloniale nous a lésé géographiquement lors du tracé des frontières, en nous séparant des terres de nos parents et ancêtres. Nos frères voisins ne nous font pas de cadeau aujourd’hui non plus. Mais nous ne tenons pas rigueur à un grand pays comme la France qui est devenu aussi notre pays et les français nos frères. Parce que nous sommes amazighs (berbère) ! Nous avons enduré, souffert beaucoup plus que cela dans le passé lointain car nous sommes un peuple pacifique. Nous n’avons aucune haine à l’encontre de nos anciens belligérants et nous attendons seulement qu’on nous fasse justice. Nous sommes patients mais toujours conscients.

    Le 7 et le 11 janvier (Charlie Hebdo) puis le Vendredi 13 novembre de cette année (le Bataclan, le stade de France et les terrasses de cafés du 11e) nous en sommes très tristes, pour beaucoup d’entre nous, plus que les français « de souche » eux-mêmes, pour avoir vécu ces frappes contre la civilisation, contre la démocratie et le vivre ensemble par des « fils » de la nation française issus de l’immigration. Ils ont retourné leurs armes pour agir en barbares et ôter la vie de près d’une centaine et demie d’innocents, « infidèles » à leurs yeux, au nom de leur croyance et leur religion.

    Nous espérons que la paix se rétablisse de nouveau dans le monde et que la liberté de circulation redevienne normale. Je pense que les français et les françaises d’origine figuiguienne ainsi que les figuiguiens et figuiguiennes résidant sur place seraient toujours ravi d’accueillir, de façon chaleureuse, les personnages comme Michel Breil pour enrichir la contrée grâce à leurs arts, à leurs savoirs et savoir faire ainsi qu’à leurs apports en valeurs humaines universelles.

    Vous êtes toujours le bienvenu chez-vous à Figuig Mr. Michel Beil.

  3. michel Breil dit :

    Merci Mostefa pour votre commentaire que j’ai beaucoup apprécié. Je suis dans le coeur un citoyen de Figuig et ce serait un honneur d’amener ma contribution dans des actions culturelles, l’idée est en route. Bientôt je serai chez vous et nous pourrons en parler.
    Bien amicalement à vous, mes meilleurs voeux pour 2016

  4. Ahmed dit :

    Tant de sagesse et d’humanité, pouvez-vous venir exposer à Paris avec nos associations qui travaillent sur Figuig ? J’ai beaucoup apprécié l’entretien ! Nous sommes très fiers de vous Michel et nous vous souhaitons beaucoup de bonheur pour l’année 2016

  5. michel Breil dit :

    Merci ahmed, je suis d’accord sur le principe d’exposer à Paris, nous pouvons en discuter, voici mon mail
    mbreil@laposte.net
    Je souhaite à vous et votre association mes meilleurs voeux de santé et de bonheur pour 2016,2017 etc…
    Bien amicalement, michel

  6. Mohammed dit :

     »Sur ce point je suis très OPTIMISTE » a répondu Michel Breil à la question sur l’avenir de Figuig. Il s’agit d’un message très fort et je partage avec lui cette idée en incitant tout les figuiguiens à être aussi optimiste, garder le moral des gens haut et lutter pour un avenir meilleur.
    Bien à vous.

  7. Mina dit :

    Bonsoir à tous et à toutes,
    J’ai lu cet article avec beaucoup d’intérêts, car vos commentaires sur ce blog sont le reflet de votre humanité et porteur de valeurs universelles qu’on partage avec vous Michel mais décidément à Figuig nous sommes incompris par nos dirigeants ou peut être ils ne veulent pas nous comprendre. Je rêve de voir à Figuig d’autres personnes de culture et de religion différentes et pourquoi pas d’autres lieux de cultes dédiés à d’autres religions pour que Figuig retrouve son rayonnement d’avant et sa diversité culturelle et cultuelle. Et ainsi la fraternité retrouve son sens réel mais cette fois chez nous à Figuig. La France nous l’a prouvé par sa solidarité avec nous citoyens Amazigh de Figuig beaucoup plus que notre propre gouvernement dans notre propre pays. J’espère que l’année 2016 sera l’année de la Fraternité et de solidarité et non pas l’année de guère et de terrorisme, ne laissons pas les barbares prendre le dessus. Soyons bienveillants et humains aimons-nous les uns les autres. Bonne année 2016 à tous et à toutes

  8. Mostefa dit :

    J’avais oublié de remercier mon ami Hassane et FiguigNews pour avoir recueilli le témoignage de Michel Breil ainsi que je remercie les intervenants et particulièrement le message de Mina qui y a exprimé un vœux qui m’a touché particulièrement : la tolérance des « religions différentes ».

    J’interviens de nouveau ici également pour souhaiter à tous les lecteur de FiguigNews tous mes meilleurs vœux pour la Saint Sylvestre de l’Année 2016, en attendant la nouvelle année amazigh laïque dans 12 jours (la veille du 13 janvier 2016). A ce propos, il parait que des jeunes de Figuig iront organiser une première célébration du genre espérant que Michel Breil sera sur place pour immortaliser événement.

    Bonne année chrétienne et Bonne année amazigh à tous !

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

mars 2017
L M M J V S D
« Fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives

COMMENTER CET ARTICLE:





Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.