ACCUEIL » Actualité »Dossiers » LECTURE EN COURS:

Grouz, ce cordon ombilical de Figuig qu’on coupe

mars 15, 2016 Actualité, Dossiers 4 Commentaires

Au sommet de Grouz

En dehors de la seule et l’unique logique militaire, comment imaginer Figuig sans Grouz ? Avec Ighzer – Zouzfana, cette montagne constitue l’âme même de Figuig. Notre soleil se lève à Zouzfana et se couche à Grouz.

« Site d’intérêt biologique et écologique de Jbel Krouz – Préservons-le »

Nous vous proposons en quelques images accompagnées de textes un flash sur Grouz. Elles sont destinées à ceux qui ne connaissent pas cette zone montagneuse.

Genévrier (zimba)

Grouz est une chaîne montagneuse dont le nom même est collé à Figuig. C’est une zone de bois, d’eau, de pierre de construction, d’herbe, de gibier mais aussi un réservoir d’Histoire. En effet Grouz constitue un symbole de lutte anticoloniale et un grand nombre de récits de combats contre la colonisation ont comme terrain Grouz. Cette chaîne commence à deux pas de la zone habitée à Figuig. D’Oussymane (ouest de la ville), les montagnes que nous appelons Adrar Azekkwagh, Adrar Aberchan, Melies et les collines dites Tiwririn chez nous sont les débuts de Grouz qui va jusqu’à Mengoub…

Grouz, une chaîne

C’est par Grouz que l’on accédait autrefois à un immense monde dont la zone des oasis, l’actuel sud algérien, le sud marocain, l’Afrique, Fès, etc. Nos sources artésiennes d’eau doivent beaucoup à Grouz. Une grande partie de nos nomades y trouvait une source de vie (bois, pâturage, abris etc…) et un refuge surtout en temps de sècheresse. Tanezzart, ce ksar de figuiers en ruine dont le seul nom évoque l’eau s’y trouve. Les mines de Ramone – Melies, de Jhifet, c’est à Grouz. Il est difficile d’imaginer Figuig sans Grouz. Même notre soleil l’a choisi pour lieu de son repos.

Un coin pour respirer

Aujourd’hui, les nombreux accès à Grouz sont barrés par l’armée de notre pays : caméras de surveillance et postes frontières ferment tous les accès à cette montagne. Un projet pharaonique de sa clôture avec des grillages, des fossés et des remblais a commencé voilà des mois. Que serons-nous sans lui ? Un peuple sans terre, une cité dortoir sans âme ?

Secteur forestier de Jbel Grouz

L’eau n’y manque pas

Des tranchées de séparation au pied de Grouz

Ils sont là pour séparer Grouz de nous

Un lieu d’accès à la montagne barré par un poste militaire

Autre point d’accès interdit

« Secteur de Jbel Krouz »

Le mouflon maître de Grouz (gibier)

Source de plantes médicinales et aromatiques

Pâturages et abri pour troupeau en transhumance

Une longue histoire d’un peuple en quête de liberté

Toutes sortes d’abris

Lycéens au sommet de Grouz

Tiwririn, les débuts de Grouz

Vue sur le village Beniounif (Algérie) depuis Grouz

Jaloux de cette abeille de Grouz qui ne connaît aucune restriction de mouvement

C’est ici que notre soleil se couche

Grouz, des remblais dans l’attente des grillages

figuignews.com 2016

Actuellement il y a "4 commentaires" sur cet article:

  1. Sans Frontieres dit :

    Faut-il abandonner un si beau pays ?

  2. Mostefa dit :

    On ne va pas s’éterniser à verser des larmes pour ce qui nous arrive en ce qui concerne précisément la chaîne montagneuse de Grouz, soyons clairs et lucides. Si les tranchés y sont creusés, les grillages installés et « notre pays » le Maroc nous met devant le fait accompli, cela n’empêchera pas que cette armée laisse circuler les gens. Elle peut procéder à sa surveillance, si elle veut, mais qu’elle laisse librement passer. Le Maroc occidental ne peut pas ressentir ce que ressent l’habitant de Figuig envers sa terre et ses richesses naturelles. Pourvu que cet Etat marocain et ses donneurs d’ordres, laissent passer la population de Figuig profiter de leurs espaces naturels, dans cette chaîne de montagne, jusqu’aux crêtes sans qu’on lui casse les steaks. Ceci est l’aspect optimiste de la question.

    Mais si de nouvelles frontières viennent à s’installer sous les fenêtres des habitants, Zouzfana, Taghla, Taghit, Azeghdis … là mes amis c’est la fin des haricots. Nous vivrons dans l’enfer et l’humiliation et Figuig sera invivable !!!

  3. Amokrane dit :

    J’ai vu cette montagne de Grouz un peu de loin sans l’avoir escaladée. Impressionnante par son altitude, son étendue, sa majesté, l’âme de Figuig, en quelque sorte. Dommage que les résidents locaux ni les étrangers ne puissent plus y avoir accès.

  4. Mostefa dit :

    Malgré la grande altitude et l’étendu des montagnes Grouz, « Boutef  » (alias Bouteflika) s’est permis, dans le passé, de parler d’une « infiltration de terroristes » à travers Grouz – je n’ai pas de souvenir précis dans quel sens, probablement : Algérie —-> Maroc – mais l’armée marocaine ne doit pas reculer, comme il est de son habitude de reculer toujours et encore, aux pieds de cette chaîne de montagne et ailleurs, pour être à la bonne portée des fusils des assaillants éventuels. De plus elle voudrait creuser et confiner la population de Figuig ! Si cette armée (et surtout leur stratèges) est assez intelligente, et si elle veut vraiment adopter une stratégie défensive (contre l’étranger islamiste ou autres) elle ne doit pas s’exposer aussi bêtement à sa neutralisation assurée. Cette armée doit se positionner sur les crêtes de Grouz et laisser passer les promeneurs figuiguiens et purquoi pas serrer la main de cette armée en toute civilité et civilisation. Que cette armée marocaine sache que les figuiguiens n’ont pas la frousse de circuler dans leurs environnements …

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

février 2017
L M M J V S D
« Jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

Archives

COMMENTER CET ARTICLE:





Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.