ACCUEIL » Evénement » LECTURE EN COURS:

Trarid, l’assassin

octobre 24, 2016 Evénement 5 Commentaires

Trarid, un paysage vide

Trarid (terre aride) brille à chaque fois par ses crimes et par ces voyageurs qu’il envoie à chaque fois au royaume des morts.

Immensité aride

Chaque année bien des voyageurs perdent leurs vies dans cet immense territoire vide comme le néant qui se trouve entre Tandrara (Tanedrart) et Aïn Beni Mathar (Berguem) sur la route Figuig-Oujda. Des véhicules (voitures et camions) y font des roulades et dans bien des cas, ils envoient leurs conducteurs chez les morts. Tout le monde se demande pourquoi les morts sont fréquentes plus particulièrement dans ce lieu. Les explications, faute d’une étude bien fondée sur des faits réels, vont dans tous les sens. On parle de figure lumineuse à l’image d’une femme qui se fait voir aux conducteurs qui empruntent cette route et les force à braquer à droite ou à gauche causant ainsi leur disparition. On parle de forces magnétiques négatives qui agissent sur les conducteurs, on parle aussi, de façon un peu rationnelle, de ce fameux espace vide inondé de tant de lumière et de cette monotonie d’un paysage vide qui ne change pas et qui berce les conducteurs et les pousse au sommeil mortel !

De réponse ou d’explication pertinente à ce phénomène nous n’en avons pas. Si vous en avez une, merci de participer par un commentaire même modeste.

Soyez prudents si vous empruntez cette fameuse route !

Figuignews.com 2016

 

 

Actuellement il y a "5 commentaires" sur cet article:

  1. Mostafa dit :

    C’est une route à ne prendre, à mon avis et si possible, qu’en transport en commun, ou en co-voiturage, encore faut-il surveiller la vitesse du conducteur de bus ou de la voiture ainsi que de faire gaffe à sa vigilance afin qu’il respecte des vitesses raisonnables et co-surveiller la route avec le conducteur.
    Ce n’est pas une route sure et elle ne l’a jamais été. Elle est relativement étroite pour le croisement de véhicules et notamment les poids lourds. Ce n’est pas non plus une autoroute protégée par des gardes corps et tout peut vous surprendre en roulant en plaine vitesse : une brebis égaré, un âne, un chien, un tracteur, une grosse pierre, un virage, un suicidant …

  2. MA7ATTE7AT dit :

    la principale cause des accident mortels dans cette route est dans la consistance dont elle est faite, une route evc du gravier et quelque petite goutte d’huile, elle n’est pas enrobé avec du goudron comme partout dans les route national du Maroc, ce gravier qui cause beaucoup de crevaison et éclatement des pneus , et du fait qu’elle toujours presque vide, les passagers roulent avec grande vitesse et quand les pneus s’éclatent il y’ aurait pas de choix une seule conséquence, .. la mort dans la grande majorité des cas, …… en attendant que cette route national n° 17 soit faite conformément au normes national; mon conseils à toute le monde VÉRIFIEZ TOUJOURS VOS PNEUS ET NE D2PASSEZ PAS LES 100 KM/H , et bonne route pour tous, allons voir FIGUIG!!

  3. breil michel dit :

    C’est vrai, cette route est longue et monotone, peu de circulation, la tendance à la distraction gagne au fil des kilomètres et peut provoquer des imprudences. Nous pouvons rencontrer des obstacles de toutes sortes, d’où l’importance de ne jamais voyager seul et surtout pas la nuit.
    Ce qui manque surtout, ce sont des aires de repos aménagée qui permettraient de reprendre des forces, de se désaltérer et de retrouver un maximum de lucidité, les bas côtés de cette route n’étant pas emménagés pour permettre un stationnement en cas de problème particulier.
    Certes, Figuig se mérite, y arriver après quelques étapes, en évitant les obstacles et les mirages, est un voeu qui demande à être étudié sérieusement.
    Bon voyage à tous

  4. Baba A dit :

    Assalamou alykoum

    La première cause des accidents c’est la vitesse. Cette autoroute naturelle ou l’autoroute de Rabi comme elle est appelée depuis des décennies, pousse des usagers à rouler trop vite.
    Et souvent , quand il y’a un animal ou un virage qui surgissent, bonjour les dégâts.

    Question: pourquoi l’Etat marocain n’investit-il pas là dans une vraie autoroute? Les citoyens de cette zone Oujda-Tendrara-Bouarfa-Figuig paient des taxes, non?

  5. Yassine dit :

    Biensur que ce n’est pas Aicha Quendicha qui tue à la RN17, mais ce sont les Hommes :
    La majorité des accidents sont lié à l’excès de Vitesse, au sommeil mais surtout à l’etat de cette route : Bicouche désaltérés, trous, et accotements (bord de chaussée) trés dégradés.

    Etant un Ingénieur Routiers je pense que la responsabilité est tridimensionnelle:
    – Etat Marocain, ayant choisie la variante routière la moins chère et la moins durable, et l’absence des entretiens et controls efficaces

    – Entreprise de travaux ayant exécuté un travail très loin des normes de qualité.

    – Les conducteurs peu méfiants, les médias et la population silencieuses.

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

avril 2017
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives

COMMENTER CET ARTICLE:





Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.