ACCUEIL » Actualité » LECTURE EN COURS:

Réfugiés syriens agonisant entre kalachnikovs algériennes et feus marocains*

avril 23, 2017 Actualité 15 Commentaires

Une détresse, réfugiées syriennes à Figuig

Des réfugiés syriens arrivent dans la ville marocaine de Figuig via l’Algérie. Ils y restent quelques jours dans la rase campagne pour, après une petite heure passée dans un quartier de Figuig, être évacués vers la zone tampon où ils sont coincés entre deux armées qui ne s’entendent que par le feu et la haine dans des conditions très inhumaines et déplorables.

Arrivée dans le quartier Baghdad

Voilà une semaine qu’un groupe de 41 personnes est arrivé à Figuig depuis la zone dite Taghla, de la route d’Ameslou (si vous connaissez bien Figuig), la route qui permettait aux figuiguiens d’accéder à leurs jardins avant que l’Algérie ne confisque ce territoire. Elles ont été acheminées vers cette région par l’armée algérienne selon ce qui se dit. A un kilomètre de la zone tampon entre les deux pays ennemis sur le territoire marocain, ils ont été bloqués par les forces marocaines dans la rase campagne non loin du quartier Baghdad situé au sud est de Figuig. Ils dormaient à la belle étoile sans couverture ni literie et passaient leurs journées sous un soleil ardent qui frôlait les 40° à l’ombre. L’accès vers eux était presque impossible aux civils et toute prise de photo interdite par les responsables marocains d’où la pénurie en photos sur Internet. On pouvait voir parmi ces réfugiés de nombreux enfants de bas âges, des jeunes, des femmes avec enfants sur le dos, des personnes âgées, une femme se déplaçant difficilement deux mains et le menton posés sur un bâton, une femme enceinte…

Enfant syrien, un regard qui dit tant

Femme enceinte se déplaçant difficilement

Mercredi (19 avril), le quartier Baghdad situé au sud est de Figuig s’est réveillé sous les cris des femmes et des enfants syriens qui ont pu fuir le camp où on les bloquait côté marocain. Les habitants du dit quartier les ont bien accueillis et leur proposaient de la nourriture et certains même des vêtements. « Nous n’avons pas besoin de nourriture, nous avons besoin d’un peu de dignité ; on nous tabasse, dit une femme deux enfants entre les mains à une figuiguienne qui lui proposait de l’aide !  » « Pourquoi nous traitent-ils ainsi ? Israël n’aurait pas fait cela pour nous, se demande un jeune, la trentaine ou plus ? »  » On nous a battus, pourquoi, demande un jeune au teint blond ? » « Nous ne sommes pas terroristes, nous ne sommes pas politiciens, nous ne vous demandons qu’un refuge, crie haut et fort un homme avancé dans l’âge ! » « Vive, le roi Mohammed VI, criaient certaines jeunes syriennes à leur arrivée au dit quartier ! »

Femmes et enfants

Le camp pour…

Une heure après avoir foulé le grand boulevard du quartier Baghdad où ils ont eu un moment de répits, le temps de prendre un café offert par les locaux ; ils ont été débarqués de force et déposés au camp situé en rase campagne. L’après midi, ils ont été conduits de là vers le lieu d’où ils étaient venus. L’armée algérienne les y attendait en formant une chaîne humaine armée et motorisée leur barrant la route et tirant dans l’air ! Derrière eux, les Marocains les empêchaient de retourner au Maroc ! Ils y sont donc là depuis ce mercredi ne pouvant ni retourner d’où ils sont venus le lundi ni rentrer au Maroc ! Tout accès à ces pauvres gens reste quasi-impossible côté marocain ; côté algérien, personne ne s’interroge sur leur sort.

Rase campagne

Le temps a connu de fortes chaleurs pour après s’adoucir vers jeudi et connaître quelques pluies. Ni tente, ni couverture, ni literie, le soleil, les moustiques, les serpents, les épines, le froid… Ils attendent, ils attendent !

On se prépare pour rebrousser chemin malgré soi

Un autre groupe de quelques 18 personnes est arrivé à l’ouest de Figuig, vers le pied du monticule Azeghdis, côté col des Moujahidin ; quatre parmi eux auraient rebroussé chemin vers l’Algérie. Le groupe y est bloqué entre armée algérienne et armée marocaine. Ce drame a suscité de la sympathie chez les locaux qui se demandent pourquoi personne ne parle de ce drame humain et pourquoi aucune association caritative ou de droit de l’homme n’est venue s’enquérir de l’état de ces pauvres chassés de leur pays par la guerre et la dictature et dont le malaise fait le bonheur de quelques mafias qui en font fortune. Leur tragédie continue dans le silence, dans le désert, loin des regards de la population et surtout de la presse, au pied est de la montagne Taghla entre deux armées éternellement ennemies. Personne ne peut leur rendre visite ni les aider ! C’est une HONTE que l’Histoire n’oubliera jamais, à deux pas de chez nous !

Vers la ville de Figuig pour un instant

Une famille qui va vers l’inconnu

Maman, vont-ils larguer des bombes sur nous ?

Vers Figuig, mais…

Quartier Baghdad

Femme en détresse

Qui les accepterait ?

Ils plient bagage vers le second camp de la haine

Ils meurent doucement là entre deux armées sans que personne ne puisse leur accéder

Photo en provenance du camp de haine. La femme enceinte (voir photo 4) expulsée de Figuig et des enfants

C’est ici qu’ils dorment entre deux armées

Enfants cachés du froid des déserts. C’est à ce prix qu’ils payent la haine algéro-marocaine. (Photo du camp de haine)

Rumeurs archifausses

On entend certaines rumeurs sur les réfugiés syriens qui sont fausses. On dit que deux mille syriens attendent dans le village algérien Beni Ounif le moment de rentrer au Maroc (faux). On dit que les Syriens ont été accueillis dans des hospices marocains (faux). On dit qu’ils ont bénéficié de visites de médecins (faux). On dit qu’ils ont été acheminés vers l’Algérie (faux).

Premier groupe de réfugiés : trajet et campements (sud est de Figuig)

Deuxième groupe de réfugiés (sud ouest de Figuig)

Monticule Azeghdis, d’où passait le deuxième groupe vers Figuig. Les réfugiés y sont coincés entre deux armées

Sommet de la montagne Taghit

Abbada-Taghla, le premier groupe se trouve derrière ce barrage

Contrôle des frontières, côté marocain

Excuse

* Chers visiteurs de ce journal, un problème technique d’accès nous a empêchés d’assurer une couverture à ce drame en temps réel. Merci pour votre compréhension.

Figuignews.com 2017

Actuellement il y a "15 commentaires" sur cet article:

  1. Mina dit :

    Bonjour à tous et à toutes,
    Je n’ai jamais imaginé qu’un jour qu’on puisse vivre un drame humain similaire, comment peut-on parler des droits humains, les Figuiguiens sont des gens hospitaliers. Pourquoi l’armée marocaine les empêchent d’entrer au Maroc?

  2. Khadija dit :

    Le Maroc fait des papier aux africains et pourquoi pas les réfugiés syriens ? Ils ont laissé tous derrière eux pour sauver leur âme de la guerre. Ils sont des être humain et en plus des arabes comme nous, se sont nos frères, accueillant les à bras ouvert et que Dieu soit avec nous. La Hawla wala 9owata illa billah

  3. breil michel dit :

    Il y a quelques jours je vivais la chaleur et l’hospitalité des Figuiguiens, ville accueillante et généreuse du Maroc. Les premières tentatives démontrent le désir de solidarité envers ce peuple martyrisé. Comment les autorités peuvent-elles être insensibles à tant de désarroi, peuvent-elles supporter le regard des femmes et des enfants ? Les sociétés évoluent dans le sens de l’inhumanité, de la haine de l’autre, dans la plus grande indifférence. Je connais un Maroc où les valeurs humaines ont un sens et j’espère de tout coeur Que des solutions positives seront trouvées.

  4. ahmed dit :

    leur situation est très dramatique

  5. Brahim M dit :

    * les gardes frontières desertent leurs poste, les fille à côté des postes, les veillés, les cafés et le gardien qui a perdu la vie vers 11 de nuit en étant service !!!!!

  6. Brahim M dit :

    * les gardes frontières desertent leurs poste, les fille à côté des postes, les veillés, les cafés et le gardien qui a perdu la vie sur une moto vers 11 de nuit dans la ville en étant service !!!!!

  7. Khalil dit :

    Curieusement l’affaire arrive après la mort d’un garde frontière qui s’est rétamé la gueule contre un pilon électrique avec sa grosse moto la nuit alors qu’il devait être dans son poste. Vous avez raison Brahim
    Que dieu leur vienne en aide

  8. ahmed dit :

    حقوقيون: المغرب انتهك حق حماية اللاجئين حين أرغم سوريين على العودة إلى الحدود

    source

    http://lakome2.com/politique/droit-humain/26071.html

  9. le marocain dit :

    c’est la honte , des citoyens arabes que la guerre à chassée de leur pays se trouvent coincés entre deux pays musulmans !! situation dramatique qui mettra en cause nos valeurs humaines .
    لا حول ولا قوة الا بالله

  10. Bassim dit :

    Merci pour cette couverture médiatique !
    Notre devoir est dans l’accueil de toutes personnes en danger ! Honte à ces militaires algériens qui refusent assistance ! Honte de laisser ces pauvres gens dans l’errance en attendant une mauvaise réaction de l’armée marocaine ! Qui bien sûr ne peut arrivée ! Notre devoir d’humain nous implique à secourir ces gens ! Notre devoir de Musulmans nous implique de les recevoir quand bien même l’Algerie nous presse. Il existe des organismes internationaux pour solutionner les passages des réfugiées.

  11. Batoul de Bechar dit :

    Un grosse affaire de corruption de hauts responsables des deux côtés de la frontière va bientôt s’éclater. J’espère qu’ils ne tuent pas ces hommes pour fermer ce dossier. Ces otages des corrompus gardent certaines vérités !
    D’après ce que je vois ce sont des camps de concentration nazis !
    C’est une honte pour le Maroc d’expulser des gens qui ont demandé refuge ou passage d’autant plus qu’ils sont dans des états très fragilisés.

  12. Mostafa dit :

    C’est la patate chaude que toutes les nations s’entre-jettent. Et comme disent certains ici, il y a certainement des complicité, des corrompus du côté algérien d’abord (point de départ), ensuite du côté marocain qui laissent ces réfugié accéder au centre de la ville.

    Ce ne sont pas nos frères comme il est dit ici. Ce n’est pas parce qu’ils sont musulmans qu’il faut les traiter humainement, ce sont des humains tout court. Car si les musulmans sont humains, ce sont ceux de l’orient les premiers, plus proches de chez eux et riches avec leur pétrole, qui ont besoin de leçons d’humanité.

    C’est bien beau d’être généreux, mais le Maroc, et surtout Figuig, est très mal placé pour accueillir toute la misère du monde et créer un appel d’air qui chamboulerait la paix et tranquillité des peuples.

    Si au moins ces malheureux gens voudraient repartir chez eux une fois leur villes libéré … Ce n’est pas certain.

  13. jamel el kendart dit :

    Sans aucun doute, ces familles sont une richesse pour Figuig et le Maroc.
    Il faut aller au-délà de ce moment douloureux, très douloureux, les accueillir ,les protéger, ne pas accepter qu’on les traites de manière « administratives ».
    L’avenir montrera que leur venue peut être une aubaine bien plus qu’un problème.

  14. sameer dit :

    les musulmans sont de plus en plus non respectueux des regles islamiques surtout les arabes.le Prophete pbsl avait dit:celui qui croit a allah et au jugement dernier doit valorise son visiteur.comment explique ce sort reserve aux refugies syriens aux libanais aux palestiniens dans ses pays arabes soit disant leurs freres en islam mais aussi de race.Qui finance la guerre en syrie si ce n’est ces pays arabes les monarchies du golf .Etant musulman sunnite j’ai honte quand ceci est rapporte.Le sunnisme etant la vrai religion comment ne pas montre un exemple aux autres .parlant de la dictature nous savons tous qu’en syrie c’est pas une seule famille qui dirige tous et plus Bachar n’a fait que 17 ans et au maroc en arabie saoudite ou au Qatar les rois font combien d’annees.Meme les noirs que moi je suis ne sont pas terrorises comme les arabes et ca fait pitie en tant que musulman .Reflechissons un noir qu’il soit musulman chretien juif kurde shiite sunnite il a droit a la vie.Excusez moi ces pays arabe qui suivent aveuglement les USA ne peuvent rien dire a Bachar car au moins lui il est independant.C’est d’ailleurs ces actes qui permettent plutot d’accroitre l’influence de l’Iran .Qui a tue khadafi ce sont les sunnites en collaboration avec l’Otan.Qui a tue Saddam hissein l’arabie a permis aux americains d’entree en Irak.Reflechissons ensemble pour le respect strict des principes islamiques

  15. Saliha dit :

    Voir mes freres syriens laissés à l’abondon me mets en colères où sont les associations humanitaires du maroc et les journalistes marocains pour denoncer cet acte criminel faut-il attendre qu’ils meurent sous un soleil de plomb je dis à cette horreur, non. je pleure mes freres abondonnés, je remercie les figuiguiens de leur hospitalité et j’appelle au nom de notre roi bien aimé afin d’intervenir rapidement nous, figuiguiens nous sommes prêts à les accueillir au nom de dieu. Entendez nos appels sos et vite….

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

novembre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives

COMMENTER CET ARTICLE:





Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.