ACCUEIL » Chite-n-iysan » ARTICLES RÉCENTS:

Aperçu sur le Jeu Amazigh « TIDDATT »

novembre 19, 2009 Art & Culture 3 Commentaires

Cet article traite de « chite n iysan » un jeu très populaire à Figuig, notamment à Zenaga. Il est dit « Chite n iysan » ou « Tiddatt » (une vieille appellation). Dans ce jeu, on se bat pour le contrôle des sources de l’adversaire reproduisant ainsi les conflits qu’a connus Figuig pour le contrôle des sources d’eau.

——————————————————————————————————————– Hassane BENAMARA

 

Le jeu que nous essayerons de présenter est très relatif à une région de l’Afrique du Nord (Sud-est marocain et Sud-ouest algérien) : la zone dite des Oasis ou Atlas Saharien.

Sa terminologie, son origine, et le type de situations conflictuelles[1] qu’il présente sont relatifs à ces régions. Il se joue toujours tant par les jeunes que par les âgés en revanche, il ne se pratique pas par les femmes comme tous les jeux de guerre. C’est un jeu très populaire dans cette zone.

Dénommé Tiddatt[2] ou Chite-n-iysan[3], il est très différent des échecs persans et du jeu de dames appelé selon les régions Ddamma, ddammet ou tadamt. (Maroc & Algérie).

 

Echiquier /Tikouchin [ tixucin].

 

Chit1 Echiquier gravé sur roche ph. Hassane BENAMARA 

L’échiquier de ce jeu est composé de vingt-cinq cases 5 X 5. La plupart de ces cases ont des noms spécifiques.

 

Chit2

Légende

 

a = Territoire du joueur A (Aghir n A).

b = Territoire du joueur B (Aghir n B).

C = Sous-territoire de A (Adday-n-ughir n A).

D = Sou-territoire de B (Adday-n-ughir n B).

A’ = La source où boirait le joueur A (Titt deg ala isew A).

B’ = La source où boirait le joueur B (Titt deg ala isew B).

M = Le centre (Timmest).

Q = Le terminus (Aqerqur).

 

Pièces /tileqqa/

 

Un joueur n’utilise qu’un seul type de pièces /tileqqa/. Elles diffèrent de celles de son adversaire par la couleur, la forme ou la nature et les pièces d’un joueur donné sont identiques. Leur nombre n’est pas limité mais il ne peut excéder vingt-cinq pièces, pour chaque joueur. Elles sont nommées selon leurs positions dans l’échiquier et selon leur évolution dans le jeu /taleqqutt/ (pièce) ou /yis/ (cheval).

Il y quatre types de chevaux : Asewwey, Alesgey, Afuqey et Ajebdey. Le cheval est marqué par deux pièces sur une même case.

 

Règles du jeu /Turart/

 

1) Pose ou disposition des pièces /asersi/.

Dans un premier temps, chaque joueur pose quatre pièces dans sa zone. Cette opération est nommée Asersi. Il se pourrait qu’un joueur ne veuille pas poser ses pièces au début et laisse de l’avance à son adversaire s’il sous-estime ses capacités : il s’agit d’une véritable guerre psychologique.

 2) Sortie /Tufeght/

Elle s’effectue par unité. Les pièces sortent de leur zone, l’objectif étant d’atteindre les sources de l’adversaire pour le soumettre ou, au moins, d’atteindre le centre de l’échiquier /Timmest/. Une fois la zone ou une partie de la zone évacuée, un joueur peut poser d’autres pièces dans sa zone, uniquement, et toujours par unité. Cette opération est dite Tamechiwt [Tamecciwt].

 

Déplacements /Tayuri/

 

Ils se font horizontalement ou verticalement. Il n’y a aucune situation où une pièce peut se déplacer obliquement ou en diagonale. Ces mouvements s’effectuent sans sauter de  cases pour la pièce et pour le cheval.

Pour des raisons de stratégie, chaque joueur tente d’atteindre le premier le centre /Timmest/. Le recul n’est pas toléré pour la pièce alors que le cheval peut bien reculer.

 

Evolution

 

La pièce /taleqqutt/ évolue comme nous l’avons signalé en chevaux /iysan/ différents : Asewwey, Alesgey, Afuqey et Ajebdey. Ils sont toujours marqués de deux pièces : la première étant celle qui évolue dans le jeu, la seconde  ajoutée de l’extérieur de l’échiquier.

Lorsqu’une pièce devient cheval, elle doit être déclarée comme tel et toute déclaration tient lieu de jeu.

 

Cheval  Asewwey

 

Lorsque la pièce atteint la source de l’adversaire (A’ ou B’), elle se transforme en cheval Asewwey : /sew /= boire. On dit : Iswu = il abu. Dans cette position, ce cheval ne peut être opérationnel que s’il est déclaré Ajebdey. Toutefois, il peut être battu.

 

Cheval  Alesgey

 

Lorsqu’une pièce bat une autre adverse depuis le centre /Timmest/ et arrive vers la source de l’adversaire, si la source est occupée par une pièce de l’adversaire, elle est appelée cheval Alesgey. Il ne peut être battu ou se déplacer. Il peut, par contre, battre ou être surmonté et traversé. Lorsqu’il est monté, il peut descendre vers (C.D) et la pièce qui le surmonte est battue. Le cheval Alesgey devient Ajebdey sur déclaration du propriétaire. Dans ce cas la déclaration tient lieu de jeu.

  

Cheval  Afuqey

 

Les chevaux Asewwey et Ajebdey se transforment en cheval Afuqey pour qu’ils ne soient pas battus ; il faut les déclarer comme tel. Chaque déclaration /asamma/ tient lieu de jeu. Un cheval déclaré Afuqey ne peut être battu. Dans cette situation, ce cheval est neutralisé pour les deux joueurs et sa case est considérée comme étant vide. Alors une pièce peut le traverser tout comme elle peut se loger dans la même case que lui. Dans ce cas, on parle de montée Tamenyiwt. Lorsque ce cheval est monté, son propriétaire peut le déplacer pour battre Tamenghiwt ou pour changer de position Tayuri. On parle alors de Azzder (descente / effondrement). La pièce qui le surmonte est battue dès qu’il se déplace. Lorsqu’il est monté, il peut descendre vers (C.D ou la source) et la pièce qui le surmonte est battue.

 

Cheval  Ajebdey

 

Les chevaux Afuqey, Alesgey ou Asewwey se transforment en cheval Ajebdey sur simple déclaration ou après avoir battu une pièce vers le centre.

Ce cheval est très dynamique. Il bat dans toutes les directions : en avant, en arrière, des côtés, mais il ne peut pas sauter de case.

Lorsque les chevaux Afuqey et Alesgey, sont montés, ils ne peuvent pas être déclarés Ajebdey.

 

Attaque  /Tamenghiwt/

 

La pièce /taleqqutt/ peut battre une autre pièce ou plus ou un cheval à condition qu’elle soit séparée d’une case vide de sa cible et la case d’atterrissage soit vide. Après l’attaque, elle se pose immédiatement à côté de la case de la pièce ou du cheval battu(e).

La pièce ne peut pénétrer dans le territoire adverse qu’après avoir attaqué une cible. Elle peut attaquer une seule cible comme elle peut attaquer deux et c’est sa limite.

Le cheval attaque en sautant ou sans sauter de case. Le cheval Ajebdey peut attaquer dans toutes les directions. Un cheval peut pénétrer dans le territoire adverse même s’il n’a pas attaqué.

 

Situation Ifuq-ijbed (sans fin)

 

Un joueur, pour des raisons stratégiques, peut déclarer un cheval tantôt Afuqey, tantôt Ajebdey. L’adversaire tente pour les mêmes raisons de briser cette situation. Celui qui déclare son cheval comme tel ne joue pas car toute déclaration est synonyme de jeu. Il laisse son adversaire jouer pour lui présenter des situations propices.

 

Mise en échec /Asebbey/

 

La partie est gagnée lorsque les pièces de l’adversaire ne peuvent rien faire ou si l’un des joueurs est en situation Ifuq-ijbed sans fin.

 


[1] Conflits pour le contrôle des sources ou des points d’eau.

[2] Feinte.

[3] Echecs  des chevaux.

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

juin 2017
L M M J V S D
« Mai    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

A la UNE

Non Algérie, Figuig ne vit pas de vos denrées alimentaires, Figuig ne vit pas de contrebande (Réponse au journaliste algérien B. Soufi)

juin 20, 2017

Nous vivons de notre terre et de notre sueur, monsieur Avec tout notre respect pour les Algériens où qu’ils soient, ce texte s’adresse spécialement au journaliste de Le Temps d’Algérie, monsieur B. Soufi (*).

N’a-t-on pas droit à un environnement propre ?

juin 20, 2017

Nos eaux usées à Taghit, près des maisons et de l’école Imam Ali L’évacuation des eaux usées de Figuig constitue toujours un problème. Nos rejets sont là tout près de chez nous ! Ils puent et ils sont pleins de moustiques. Mais n’a-t-on pas un peu d’argent pour en finir avec ce problème ? La […]

Lalla Talichi, la sainte Haine algéro-marocaine

juin 16, 2017

Beni-Ounif en Algérie est à 2 km à pieds d’ici. Il faut 4000 km par avion pour y arriver Lalla Talichi est une sainte dont le temple à ciel ouvert, car elle est déesse, s’étale sur deux pays grands comme l’Europe occidentale toute entière. Elle a réussi à s’y implanter depuis le départ du dernier […]

L’appareil photo est-il en passe de devenir un interdit religieux ?

juin 14, 2017

(Interdit photo) panneau à deux cent mètres de la douane de Taghit-Figuig L’appareil photo et, avec lui, les appareils téléphoniques portables dotés de lentilles sont aujourd’hui très mal supportés par nos responsables et paient trop cher leur témoignages.

Figuig, quand des ossements humains font bon ménage avec des ordures

juin 8, 2017

Quand ossements humains et poubelles se côtoient Sidi Saleh est un grand cimetière un peu discret. Il est situé à l’entrée de Figuig depuis le nord (au sud est de la brigade de gendarmerie). Il n’est rien moins qu’un cimetière – poubelle. Qui en est responsable ?

Figuig : entrepreneurs trop sales, ville pourrie

juin 6, 2017

Fournisseur de produits alimentaires sans scrupule Pour être entrepreneur au Maroc, il faut avoir des connaissances pour s’assurer une suprématie sur les lois qui ne s’appliquent que sur les impuissants. Quand vous arrivez à ce niveau, vous avez les marchés facilement, vous disposez des ouvriers et du fameux droit de jeter vos poubelles à côté […]

Qui bloque les budgets destinés à la ville de Figuig ?

juin 4, 2017

Blocus ou punition collective ? Tant de projets destinés à aménager la ville de Figuig : très bonne nouvelle ! Sur le terrain, la ville vit en léthargie prolongée : un très long sommeil ! Les fameux projets de routes, de réhabilitation, d’hôpital, … ne sont-ils que promesses ?

Normes internes-nationales ? L’hôpital de Figuig renvoyé aux calendes grecques

juin 1, 2017

Côté Photoshop, tout va bien « L’Hôpital de Figuig » n’est-il qu’une promesse pour apaiser les grognes sociales des années précédentes ? N’aura-t-on donc pas notre fameux hôpital ? A peine ses travaux ont-il commencé qu’ils ont déjà cessé ! Rien n’y avance depuis des mois ! On parle de rectifications au niveau des plans et on […]

Orange contre la volonté populaire ?

mai 30, 2017

Marche contre les relais de proximité Orange veut installer ses antennes de relais dans des zones habitées à Figuig, cette ville qui reste toujours traumatisée par les essais chimiques, bactériologiques et nucléaires de l’armée française. La population refuse et manifeste ; les autorités locales « magouillent, observent des silences complices » et l’affaire peut devenir grande.

Figuig, sit-in de solidarité avec les réfugiés syriens

mai 25, 2017

Sit-in, de ce lieu des réfugiés syriens ont été chassés vers les frontières Un sit-in de solidarité avec les réfugiés syriens bloqués à la frontière a été organisé ce jour à Figuig vers 17 heures 30 mn.

Sauvez-nous de la mort et des dangers qui guettent nos enfants et nos femmes

mai 23, 2017

Oh monde ! nous avons soif Dans un appel de détresse, les réfugiés syriens bloqués dans la frontière algéro-marocaine au niveau de la ville de Figuig appellent la communauté internationale, les Etats, les associations et toute personne imprégnée d’humanité à réagir pour les sauver d’une mort certaine dans les déserts de maladies, de soif, de […]

Nouvelle publication sur Figuig-Ich

mai 19, 2017

Première page de la couverture Un livret qualifié par ses auteurs de guide sur l’art rupestre de la zone qui s’étale entre Figuig et Ich vient de sortir.

Le Festival des Cultures Oasiennes de Figuig est-il non désiré ?

mai 15, 2017

Comment tirer profit de cet évènement ? Il ne s’agit pas de note informative mais de note par laquelle nous sollicitons vos appréciations ou vos points de vue sur cet évènement annuel qui est aujourd’hui à sa onzième edition.

Solidarité avec les réfugiés syriens bloqués à la frontière algéro-marocaine, communiqué de presse en quatre langues

mai 12, 2017

Enfants syriens bloqués dans les frontières algéro-marocaines depuis le 17 avril 2017 Depuis le 17 avril, plus de 55 réfugiés syriens dont 20 enfants et 17 femmes sont rejetés de part et d’autre de la frontière algéro-marocaine par les deux armées de ces deux pays. Ils vivent dans une situation tragique sous un soleil de […]

Onzième édition du Festival des Cultures Oasiennes avec une forte participation de réfugiés…

mai 12, 2017

Une nuit dans le camp effrayé par des serpents à cornes Cette année, le festival des cultures oasiennes dans sa onzième édition vous réservera bien des surprises et non des moindres. Il sera à l’image de l’oasis Figuig !

Figuig, couloir humanitaire pour les réfugiés syriens : interview avec un médecin sans frontières

mai 6, 2017

Zouhair Lahna MSF à Figuig

« Libérez le bébé Zousfana !  » Figuig, un premier mai dédié aussi aux réfugiés syriens bloqués aux frontières

mai 2, 2017

Départ de la marche du ksar Zenaga Les participants à la célébration de la fête des travailleurs à Figuig ont attiré l’attention des responsables locaux et nationaux sur les difficultés auxquelles fait face la ville de Figuig et scandé des slogans hostiles à la politique nationale vis-à-vis de cette région et son comportement inhumain vis-à-vis […]

Des assiégés parmi les assiégés

mai 2, 2017

Enfants syriens, l’avenir incertain Curieux destin que celui de ces Syriens qui n’ont trouvé d’autres cieux pour s’abriter que ce maudit Figuig où les hommes sont assiégés depuis des décennies et sans espoir qu’un jour l’embargo auquel ils sont soumis soit levé !

Figuig est-elle une ville algérienne, Monsieur Benatiq ?

avril 27, 2017

Monsieur Benatiq (capture d’écran) Certains de nos responsables commettent des erreurs monumentales qui vont du simple mensonge politicien, à la langue de bois, aux déformations énormes voulues ou non…

Zousfana, le nouveau-né ange des assiégés

avril 26, 2017

Deuxième groupe de réfugiés syriens en pleine montagne Azeghdis Une fille vient de naître dans un siège militaire en pleine montagne rocailleuse d’Azeghdis. Les jeunes de Figuig l’ont baptisée Zousfana : un très grand symbole !