ACCUEIL » figuig visite royale » ARTICLES RÉCENTS:

Prestigieuse visite à Figuig !

novembre 22, 2009 Evénement 8 Commentaires

Figuig s’attend depuis un mois à une visite d’exception. Rien n’est officiel mais tout le monde le sait et à chacun sa source. Voila donc la ville se fait belle pour cet heureux événement et chacun s’y prépare à sa manière.

Par Hassane BENAMARA

  

 

eve_pvf_01Des bénévoles nettoient le ksar Zenaga rempli de boue depuis les dernières pluies (trois mois).

 

Notre ville se fait belle enfin ! Mais cela ne passe pas sans rappeler quelque chose qui fait bien partie de notre culture. Vous savez, chez nous à Figuig, il y’a cette fameuse chambre qu’on appelle « Tanesreyt », « tamesreyt » ou « tazeqqa n inoujiwen » etc. Elle se trouve d’ailleurs dans toutes les maisons marocaines et algériennes aussi puisqu’ils sont nos voisins. Il s’agit de la chambre réservée aux convives. Comment la reconnaître ? C’est très simple ! C’est la chambre la plus grande, la plus spacieuse, la plus belle et que même les enfants de la maison ne connaissent pas. Elle est bien équipée : tapis, coussins, ustensiles, objets de valeur objets de décor, tout y est. Quand quelqu’un vient chez nous, la règle est de lui donner le meilleur de nous, même si nous n’avons pas vraiment de quoi. En tout cas, dans toutes les situations, il y’a une solution et nous pouvons aller jusqu’à emprunter des tapis ou des outils aux voisins ou aux voisins des voisins.

A notre invité, nous présentons le meilleur de nous et nous cachons toute notre misère. Les bonnes manières exigent que nous donnions à bien manger à l’invité et s’il laisse quelque chose, nous nous la partageons dans les coulisses c’est à dire dans la cuisine. S’il a tout mangé, nous pouvons nous passer de nourriture le temps qu’il est chez nous mais l’important est que lui, il mange bien, il n’entende rien de mauvais et il ne voie rien de désagréable bref il faut qu’il soit très bien satisfait.

Aux enfants, nous apprenons à ne rien réclamer ou demander tant que l’hôte est chez nous. Tiens par exemple, nous disons aux enfants « Ne réclamez pas le dessert ou la viande car on vous donnera à son départ toute chose que vous désirez. »

Eux, ils ne sont pas très bêtes et ils ne laissent pas passer cette occasion en or pour revendiquer tout sinon, cela s’appelle  » jamais rien ».

Tout cela c’est pour vous dire que quelqu’un d’assez important va venir à Figuig. Nous pouvons le savoir par mille façons : les rumeurs par exemple. Mais là nous pouvons en douter car nous entendons mille choses qui sont toutes fausses. Mais le concret, il n’y a pas mieux ! Or un jour, voilà un mois, tout le monde s’est réveillé et une intense activité anormale et surtout très matinale attire l’attention et la curiosité de tous dans cette ville paresseuse et dans ce pays où les gens de l’administration ne se réveillent que quand le soleil est déjà fatigué. Tout le monde comprend qu’un événement de taille va avoir lieu. 

Nous sortons de chez nous et nous voyons des hommes bien équipés qui nettoient la ville. Cela attire ! Surtout nous, car cela fait des décennies que nous n’avons pas nettoyé les rues et nous sommes tellement habitués aux saletés que nous ne les voyons même pas.  On nettoie donc ! C’est inouï ! Et c’est tout simplement une initiative formidable digne d’encouragement. Mais ce qui est malheureux c’est qu’on ne nettoie pas tout et on joue à cache-cache avec les poubelles / ordures. On les cache de la vue de nos convives pour qu’elles sortent immédiatement après leur départ et c’est bien dommage !

eve_pvf_02

 

 

eve_pvf_03Cette maison située en plein centre de Zénaga a une grande histoire car à peine un peu touchée par les pluie de septembre 2009 qu’on intervient pour la restaurer (opération poudre aux yeux) vue qu’elle est vue par tout visiteur de Figuig et miraculeusement on l’a complètement ruinée. La vieille femme qui y habitait est morte depuis et son unique fils est plongé dans une terrible maladie qu’on appelle la folie. Personne n’en parle et apparemment nos visiteurs ne passeront pas par là et c’est là son malheur. Pas de chance donc.

 

eve_pvf_0405
Ces lieux situés immédiatement à la périphérie de la palmeraie ne seront jamais nettoyés car nos visiteurs ne les verront tout simplement pas.

 

Nous nous disons, par excès d’espoir, que nous pourrons changer un jour et devenir propres car nous l’étions quand notre ville s’autogérait au bon vieux temps des djemaas donc nous pourrons envisager un retour à la normale ou aux sources. Nous voulons bien bien y croire mais regardez ! Ce ne sont pas ces malheureux ouvriers qui se couchent sur les manches de leurs pelles qu’on fait travailler mais ce sont des bulldozers et des camions (poids lourds) pour mieux éradiquer le mal. Moyens trop gros pour que nous y croyions. On prend les poubelles à dos de camion géants qui rappellent les grands travaux, on les transporte de l’intérieur de certaines institutions qui se respectent et on les décharge à 200 mètres et curieusement immédiatement dans un lieu de culte un lieu où tout Figuig prie lors des grandes fêtes religieuses « Lemsella » qu’on a d’ailleurs transformé en souk dans l’attente du départ de nos convives. Rien n’a appris à nos responsables à se nettoyer.

  

eve_pvf_06Lieu de culte fréquenté pour les prières des grandes fêtes, il regroupe l’ensemble de la population de Figuig.

 

On ne nettoie pas tout et cela veut bien dire ce que cela veut dire. Par exemple, nous pouvons imaginer ou supposer le circuit que notre auguste hôte va prendre et le lieu où il va s’attarder et même le lieu où il va se reposer. Nous savons aussi la misère qu’on ne va pas lui montrer. Nous le savons car nous sommes tous spécialistes de cette archéologie futuriste qui sait trouver des indices de l’histoire future de l’homme dans le présent !

Tiens ! Cette merveilleuse institution à laquelle on accorde plus qu’un mois de travaux d’urgence ! Pour quoi elle ? Pourquoi pas les ksours et les ruelles que nous foulons tous les jours ? Pourquoi pas les jardins ? Pourquoi pas le souk ? Pourquoi pas l’hôpital si nous en avions un ? Pour quoi pas… ?

C’est tout simplement elle qui va avoir le prestige et l’honneur de recevoir une visite spéciale.

Vous passez devant cette institution, vous voyez des camions de poubelle qui en sortent, des charrettes pleines de vieux ordinateurs et une terre blanche et puis vous voyez de la terre rouge qui y rentre et des choses emballées mais vraiment toutes neuves et des travaux qui n’arrêtent pas de jour comme de nuit et même samedi et dimanche.

Un jour après, vous voyez des arbres qui y poussent et qui ont la taille des arbres âgés de 50 ans bien vivants et même des plantes fleuries et des puits d’eau et des systèmes d’irrigation dans ce terrain qui ne voit l’eau que de pluie en pluie.

Un autre jour, vous voyez des enseignes comme vous n’en voyez pas dans le cinéma américain alors qu’une semaine auparavant, vous peinez à lire quelques lettres écrites sur un mur avec de la peinture qui s’est détachée sous l’effet du soleil et du vent.

 

eve_pvf_07Façade nord du Centre de Qualification Professionnelle de Figuig : des arbres made in USA y poussent miraculeusement bien.

 

eve_pvf_08Façade sud (partie non présentable avec saletés que probablement le vent emportera)
 
eve_pvf_09Centre de Qualification Professionnelle Figuig : enseigne (en arabe et en français) toute neuve avec même son emballage en plastique.

 

En ce mois de novembre, vous entendez qu’on cherche des étudiants pour ce centre. Votre curiosité est éveillée. Vous apprenez ce que vous n’avez jamais imaginé : ce centre avait autrefois un directeur, il avait plusieurs branches dont la mécanique avec des tours, des fraiseuses, des…, la menuiserie avec des équipements adéquats, l’électronique avec tous les appareils de mesure et qu’en 2008 il y’avait même une classe d’informatique avec des ordinateurs d’avant le déluge et oui ce sont ces ordinateurs que vous aviez vus sur une charrette tirée par un âne. Ils ne sont pas dignes de nos convives et on doit les cacher le temps qu’ils passent, dans la palmeraie peut-être pour qu’ils retournent vite à leurs postes habituels. Vous comprenez tout et vous risquez de dire cela : « Mais c’est monnaie courante ou c’est normal au Maroc. »

Vous marchez un peu et vous voyez une merveille : une très belle voiture toute neuve destinée au seul enseignant qui travaille dans cette institution et que l’érosion administrative n’a pas éliminée pour ne pas exagérer.

 

eve_pvf_10Voiture pour le formateur du centre. Il souhaiterait qu’elle reste à sa disposition même après le passage des visiteurs sinon c’est toujours le vieux vélo.

 

Donc les marocains sont capables de tout ! Ecoeuré par ce que vous voyez, vous passez votre chemin, vous comprenez tout et vous savez que tout va fonctionner le temps que les convives passent et on vous parlera de détournement de matériel, de détournement de budgets, de détournement de jeunes plants de palmier mais vous n’aurez pas de preuve.

Dans ce cas, alors il faut souhaiter, comme tout le monde ici, que ce convive vienne souvent ou alors qu’il tarde à venir pour que nos chers responsables nettoient plus car c’est la limite de nos rêves. Nous ne rêvons pas par exemple de voir d’autres institutions qui fassent comme ce centre car elles ne feront pas l’objet de visite spéciale, nous n’attendons pas de voir tout le matériel médical envoyé par les figuiguiens de France et qui a été détourné, nous n’attendons pas non plus de voir les ambulances que cette même communauté emigrée a envoyée et qui ont fait l’objet de détournement ou d’escroquerie… A Figuig, tous les pillages sont possibles surtout qu’on a cousu la bouche des gens depuis très longtemps.

A la prochaine visite donc ou alors c’est le moment où les enfants demandent aux parents tout ce qu’ils n’ont pas pu tirer d’eux avant ! C’est le moment où les enfants prennent leurs désirs pour des réalités et commencent à rêver d’eau potable vraiment potable, d’électricité sans coupures fréquentes, d’hôpital vraiment hôpital, de routes bitumées ou au moins nivelées, de ville protégée des oueds ravageurs et de… et de… Hélas cette fois, les parents ne sont pas des vrais parents et nous attendons tout de nos convives ! C’est quand leur visite, déjà?

 

eve_pvf_11Nos visiteurs ne passeront pas par là et c’est sûr (habitat social ou tente pour nomade se sédentarisant).

 

 eve_pvf_12C’est un oued qui passe entre des maisons habitées. Ses murs sont détruits vers le mois de septembre 2009 et depuis il est bouché. Il ne sera jamais déblayé et il n’a pas de chance le pauvre car nos visiteurs ne passeront pas par là. A la prochaine pluie et aux prochains dégâts !

 

Anday Assou.

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

septembre 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Archives

A la UNE

Les derniers jours de Figuignews.com

septembre 20, 2017

Quand la parole  sera-t-elle libérée ? Le nouveau code marocain de la presse électronique (dont le souci majeur reste celui de museler la libre presse en ligne, de la faire plier et de l’anéantir), le harcèlement et les nombreuses attaques informatiques dont nous sommes victimes constituent de véritables obstacles devant la continuité de ce journal qui […]

Prêts, plongez

juillet 24, 2017

Les oasiens sont d’excellents nageurs Un été sans baignades à Figuig, c’est inconcevable. Si vous y êtes, ne manquez pas de vous rafraîchir ; ce n’est pas loin. Il n’y a pas de piscine dans cette ville mais on y nage un peu partout !

Figuig, où va notre enseignement ? (débat)

juillet 14, 2017

A quarante ans d’écart, on enseigne des mêmes manières et les mêmes contenus Tous les indices sont au rouge : les niveaux de nos élèves sont des très faibles. La solution ne peut être proposée tant que le diagnostic reste non fait. Que faire ?

Organisation d’une soirée culturelle et artistique

juillet 11, 2017

En partenariat avec L’Association l’Association Annahda de Figuig, l’association Figuig pour le Développement et la Solidarité à Rabat (AFDS) organise, une soirée culturelle et artistique le dimanche 16 juillet 2017 à 16h, au complexe Mehdi Ben Barka à Rabat, quartier de l’Océan (Ex Eglise).

Figuig, une ville sans carburant

juillet 10, 2017

Cela ne signifie rien Le problème du carburant n’est toujours pas résolu à Figuig. L’essence y manque souvent et l’on attend pendant une dizaine de jours pour recevoir une goutte de cette matière précieuse et ça marche !

C’est bientôt Guerraba, préparez-vous

juillet 7, 2017

Préparez-vous à cela en passant dans les rues C’est bientôt Guerraba, préparez-vous à mouiller ou à être mouillés et surtout si vous êtes de type qui s’emporte vite (nerveux), laissez vos nerfs à la maison avant de sortir ou alors restez chez vous pendant les six et sept juillet, date de la petite et de […]

Merci O.N.E pour ces nombreuses coupures d’électricité

juillet 3, 2017

Figuig : connexion au réseau algérien, un projet jamais réalisé Dans la ville de Figuig, l’électricité coupe souvent les samedi, dimanche et presque tous les jours de la semaine et cela pour le seul bien des gens de cette contrée !

Où sommes-nous de la route goudronnée qui relierait Figuig à ses barrages ?

juin 30, 2017

Un endroit pour respirer Le projet qui consiste à relier la ville de Figuig à ses deux barrages par route bien aménagée et goudronnée est, dit-on à Figuig de sources proches des instances au pouvoir, un projet bien ficelé et il n’attend que son exécution. Sur le terrain, nous ne voyons rien.

Douddou Fenzar, l’un de nos premiers combattants (appel à contribution)

juin 24, 2017

Douddou Fenzar Amnésie ou lecture « officielle » de notre Histoire  ? Une Histoire qui omet volontairement la lutte d’un peuple, une Histoire qui ne veut pas reconnaître les siens ! Tant d’hommes ont lutté pour ce pays, tant d’hommes sont morts pour ce pays et ils sont chassés de ses annales officiels de l’Histoire […]

Non Algérie, Figuig ne vit pas de vos denrées alimentaires, Figuig ne vit pas de contrebande (Réponse au journaliste algérien B. Soufi)

juin 20, 2017

Nous vivons de notre terre et de notre sueur, monsieur Avec tout notre respect pour les Algériens où qu’ils soient, ce texte s’adresse spécialement au journaliste de Le Temps d’Algérie, monsieur B. Soufi (*).

N’a-t-on pas droit à un environnement propre ?

juin 20, 2017

Nos eaux usées à Taghit, près des maisons et de l’école Imam Ali L’évacuation des eaux usées de Figuig constitue toujours un problème. Nos rejets sont là tout près de chez nous ! Ils puent et ils sont pleins de moustiques. Mais n’a-t-on pas un peu d’argent pour en finir avec ce problème ? La […]

Lalla Talichi, la sainte Haine algéro-marocaine

juin 16, 2017

Beni-Ounif en Algérie est à 2 km à pieds d’ici. Il faut 4000 km par avion pour y arriver Lalla Talichi est une sainte dont le temple à ciel ouvert, car elle est déesse, s’étale sur deux pays grands comme l’Europe occidentale toute entière. Elle a réussi à s’y implanter depuis le départ du dernier […]

L’appareil photo est-il en passe de devenir un interdit religieux ?

juin 14, 2017

(Interdit photo) panneau à deux cent mètres de la douane de Taghit-Figuig L’appareil photo et, avec lui, les appareils téléphoniques portables dotés de lentilles sont aujourd’hui très mal supportés par nos responsables et paient trop cher leur témoignages.

Figuig, quand des ossements humains font bon ménage avec des ordures

juin 8, 2017

Quand ossements humains et poubelles se côtoient Sidi Saleh est un grand cimetière un peu discret. Il est situé à l’entrée de Figuig depuis le nord (au sud est de la brigade de gendarmerie). Il n’est rien moins qu’un cimetière – poubelle. Qui en est responsable ?

Figuig : entrepreneurs trop sales, ville pourrie

juin 6, 2017

Fournisseur de produits alimentaires sans scrupule Pour être entrepreneur au Maroc, il faut avoir des connaissances pour s’assurer une suprématie sur les lois qui ne s’appliquent que sur les impuissants. Quand vous arrivez à ce niveau, vous avez les marchés facilement, vous disposez des ouvriers et du fameux droit de jeter vos poubelles à côté […]

Qui bloque les budgets destinés à la ville de Figuig ?

juin 4, 2017

Blocus ou punition collective ? Tant de projets destinés à aménager la ville de Figuig : très bonne nouvelle ! Sur le terrain, la ville vit en léthargie prolongée : un très long sommeil ! Les fameux projets de routes, de réhabilitation, d’hôpital, … ne sont-ils que promesses ?

Normes internes-nationales ? L’hôpital de Figuig renvoyé aux calendes grecques

juin 1, 2017

Côté Photoshop, tout va bien « L’Hôpital de Figuig » n’est-il qu’une promesse pour apaiser les grognes sociales des années précédentes ? N’aura-t-on donc pas notre fameux hôpital ? A peine ses travaux ont-il commencé qu’ils ont déjà cessé ! Rien n’y avance depuis des mois ! On parle de rectifications au niveau des plans et on […]

Orange contre la volonté populaire ?

mai 30, 2017

Marche contre les relais de proximité Orange veut installer ses antennes de relais dans des zones habitées à Figuig, cette ville qui reste toujours traumatisée par les essais chimiques, bactériologiques et nucléaires de l’armée française. La population refuse et manifeste ; les autorités locales « magouillent, observent des silences complices » et l’affaire peut devenir grande.

Figuig, sit-in de solidarité avec les réfugiés syriens

mai 25, 2017

Sit-in, de ce lieu des réfugiés syriens ont été chassés vers les frontières Un sit-in de solidarité avec les réfugiés syriens bloqués à la frontière a été organisé ce jour à Figuig vers 17 heures 30 mn.

Sauvez-nous de la mort et des dangers qui guettent nos enfants et nos femmes

mai 23, 2017

Oh monde ! nous avons soif Dans un appel de détresse, les réfugiés syriens bloqués dans la frontière algéro-marocaine au niveau de la ville de Figuig appellent la communauté internationale, les Etats, les associations et toute personne imprégnée d’humanité à réagir pour les sauver d’une mort certaine dans les déserts de maladies, de soif, de […]