ACCUEIL » Souk du chameau » ARTICLES RÉCENTS:

Figuig et son souk à géométrie variable

novembre 24, 2009 Evénement Pas de Commentaires

Figuig comptait des marchés internationaux (le transsaharien) avant même l’arrivée des français (Souk du chameau, Qisareyya d’At Aaddi…), des souks locaux… et puis en 1925, un souk spacieux, unique au Maroc et bien équipé est construit par les colons.

Hélas ! Oui hélas ! car il a tout simplement été détruit vers les années 80 du vingtième siècle. C’est bientôt 2025 et la ville est à la recherche d’un terrain en guise de souk.

 Hassane BENAMARA

 

eve_soukfiguig_1
Stade autrefois, souk chaque mardi et...(Photo M.Breil)

 

Un souk à géométrie variable

Depuis la destruction du fameux souk légué par les colons français vers les années 80 apparemment pour éradiquer toute trace des « kouffar », la ville se trouve dans une situation unique en son genre. En effet depuis cette date, le souk est devenu nomade au point où les gens se demandent chaque mardi après avoir fait leurs achats « Ce sera où le prochain souk ? »

Depuis donc les années 80, il s’est déplacé (même dans le temps) vers la place de l’Eglise, puis un peu devant les bureaux de la Douane, ensuite vers Tachrafte / Zenaga, de là vers le Stade puis vers Lemsella (lieu des prieres de l’Aïd) puis on ne sait vers où.

 

eve_soukfiguig_2Place Tachrafte(en partie). (Photo B.Amara)

 

Le souk des colons et le souk d’après les colons

Le souk construit par les français en 1925 avait tout ou presque tout : un espace pour légumes et fruits, un espace pour animaux, un coin pour stationnement des grands véhicules etc. Il avait des boutiques plafonnées ou couvertes du soleil et dotées de comptoirs, des robinets d’eau potable, des coins hygiéniques…

Le souk d’après les années 80 est typique. Il est ouvert mais très ouvert : un terrain vague sans délimitation, sans plafond et sans… et sans….

On y trouve des marchandises de toutes sortes. Par exemple, on peut y trouver des poissons-mouches et oui ce sont ces fameux poissons qui attirent toutes les mouches opérationnellement dans la région des oasis. Et Cela se vend merveilleusement bien ! On y trouve aussi du beurre fondu bio aux énergies renouvelables c’est à dire au soleil et il s’appelle toujours « beurre », des piments rouges moulus sans couverture pour mieux voir ce qu’on achète et à qui une petite tempête peut, selon son ampleur, ajouter de la terre rouge aux piments ou en retrancher un peu. Dieu merci ce n’est que du sable car si cétait des produits chimiques, les choses se compliqueront… On y trouve également des légumes et fruits étiolés car le soleil ardent les a brûlés. On peut y trouver des produits made in China exposés au soleil…

 
eve_soukfiguig_3
Epices exposées aux vents et à... (Photo M.Breil)

 

Imaginez un transistor chinois exposé au soleil ! Déjà un transistor chinois est un produit qui ne fonctionne pas, ajoutez y du soleil et vous comprendrez ! Imaginez des pellicules pour photos, des piles électriques, des fromages, du thé, du chocolat, du café, des conserves de tous genres… ajoutés au soleil et à la poussière et donnez vous le temps de voir la réaction chimique que cela produirait. La maladie ! On n’en parle pas car nous avons su développer grâce à ce souk des anticorps plus grands et plus forts que les boys d’Obama !!

 

eve_soukfiguig_4
Poubelle qui y attend sagement le prochain souk.
 
eve_soukfiguig_5
Enfant attiré par les mystérieuses poubelles abandonnées par les marchands.

 

Avant le souk

 La veille du jour du souk c’est à dire le lundi soir, les commerçants arrivent vers le coucher du soleil, stationnent avec leurs camions et étalent pendant toute la nuit leurs marchandises. Quand c’est à côté des zones habitées, personne ne dort tout simplement. Mais le pire n’est pas là. Imaginez ceci : dans le souk, il n’y a pas de toilettes, il n’y a pas un robinet d’eau ! Vous devinez le reste ? Non ?

 L’après-midi

 Après-midi, les camions et les commerçants partent et laissent derrière eux ce que vous devinez : leurs cacas / excréments, leurs pipis, des légumes pourries des emballages de toutes sortes… Et tout cela pourrait, si le vent est clément, les attendre une semaine sans s’inquiéter.

Et après ?

C’est selon les cas, il y’a des enfants qui viennent y jouer, des moutons de nomades qui font leurs courses, le vent qui emporte les sacs en plastiques et les cartons des emballages dans toutes les directions, bref des saletés encyclopédiques !

L’un des grands mérites de ce souk est qu’il a contribué au développement des anticorps des gens des oasis !

C’est donc une merveille digne de ce nom !

Aura-t-on un jour un peu de considération pour les gens de cette ville ?

 Ce sera où le prochain souk ?

 

eve_soukfiguig_6
On y trouve tout même des vêtements et des ustensiles de cuisine. (Photo M.Breil)

 

eve_soukfiguig_7
Autrefois zone de commerce ; aujourd'hui, ruines abandonnées aux grés des pluies et des vents.
 
NB: Nous remercions beaucoup Monsieur Michel Breil qui a bien voulu nous laisser utiliser certaines de ses photos ici.

 

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

avril 2017
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives

A la UNE

Figuig est-elle une ville algérienne, Monsieur Benatiq ?

avril 27, 2017

Monsieur Benatiq (capture d’écran) Certains de nos responsables commettent des erreurs monumentales qui vont du simple mensonge politicien, à la langue de bois, aux déformations énormes voulues ou non…

Zousfana, le nouveau-né ange des assiégés

avril 26, 2017

Deuxième groupe de réfugiés syriens en pleine montagne Azeghdis Une fille vient de naître dans un siège militaire en pleine montagne rocailleuse d’Azeghdis. Les jeunes de Figuig l’ont baptisée Zousfana : un très grand symbole !

La détresse des réfugiés syriens, fait-elle la fortune des militaires algériens ?

avril 25, 2017

Un drame se produit aux pieds de nos montagnes La bonne question est certainement celle de voir comment venir en aide à ces misérables réfugiés syriens qui passent leur huitième nuit au désert à la belle étoile et leur neuvième jour dans un temps caniculaire du mois d’avril et non celle de trouver le vrai […]

Réfugiés syriens agonisant entre kalachnikovs algériennes et feus marocains*

avril 23, 2017

Une détresse, réfugiées syriennes à Figuig Des réfugiés syriens arrivent dans la ville marocaine de Figuig via l’Algérie. Ils y restent quelques jours dans la rase campagne pour, après une petite heure passée dans un quartier de Figuig, être évacués vers la zone tampon où ils sont coincés entre deux armées qui ne s’entendent que […]

Yemloul et Tayemloult, un conte de Figuig (texte et audio)

avril 7, 2017

Le feu n’est plus là, les contes aussi Nous vous proposons un texte du patrimoine de Figuig. On l’entendait des bouches de  nos mères au temps où ilemsi (le foyer) était source de chaleur, de connaissance et de rêve. Il s’agit du conte connu sous « Yemlul d Tyemlult ». Il est en version amazighe avec traduction […]

Ces témoins que nous démolissons chaque jour

avril 2, 2017

Une tour unique en son genre située dans la palmeraie du ksar At Lemiiz. Elle n’existe plus. ph. 2005 Notre mémoire matérielle, nous la détruisons chaque jour par ignorance, par insouciance, par inadvertance, par mépris, par intérêt ou par besoin. C’est que nous aspirons à une reconnaissance de l’UNESCO !!!

Pour les beaux yeux de la truffe

mars 28, 2017

  Tirfas, les truffes locales Les zones réputées inhabitées ou désertées sont aujourd’hui pleines de tentes de cueilleurs de tirfas les truffes mais dans nos marchés, on ne les trouve guère.

Enfants de Nahda, présentation d’une troupe

mars 26, 2017

Troupe dans des exercices de répétition, 2017 Il s’agit de la présentation d’une troupe constituée d’enfant dite tantôt bourgeons de l’association Nahda.

De l’inutilité de l’enseignement du français dans nos écoles

mars 20, 2017

Pourquoi noircir les journées de nos jeunes avec de telles thématiques ? Faut-il encore enseigner la langue française dans nos écoles ? C’est une question et non une insinuation ou une allusion à l’enseignement de la langue anglaise qui rivalise avec l’enseignement du français dans les écoles marocaines car l’enseignement du français est  devenu synonyme […]

حين كان الطفل ينقاد بالحيل لا بالمال أوبالحبال

mars 17, 2017

 إن التحولات السوسيو اقتصادية والسوسيو ثقافية ،التي شهدتها وتشهدها واحة فكيك بشكل مكثف في الخمسين سنة الأخيرة، نتيجة عدة عوامل وتأثيرات ،يتداخل فيها ما هو ذاتي بما هو موضوعي وما هو داخلي بما هو خارجي (لا يتسع هذا المقال للوقوف عند بعضها وسردها) .جعلت بنيات عديدة ،وظواهر اجتماعية وممارسات وقيم وأخلاق وسلوكيات وخطابات ومصطلحات وأسماء […]

Faculté des sciences techniques à Bouarfa et faculté de la charia à Figuig

mars 13, 2017

Bouarfa, la grande mosquée Alors qu’à Figuig, on se bat pour la construction d’un noyau d’une université religieuse, à Bouarfa la décision est prise pour la construction d’un noyau d’une université des sciences techniques avec centre d’accueil.

NNayer à Paris : Des rires et des larmes

février 27, 2017

En scène Les Figuiguiens de France se réconcilient enfin avec leurs traditions ! Le samedi 28 janvier  2017 de 19h à minuit l’AZF (Association de Zenaga France) a eu l’ingénieuse idée d’organiser une soirée festive fidèle à ses racines figuiguiennes en proposant un grand berkoukes accompagné d’un spectacle riche et varié. L’association a certainement réussi, pour […]

« Les papillons et la lumière », un récit de la mythologie amazighe de Figuig

février 16, 2017

Affiche Michel Breil Si nous disposons aujourd’hui d’un corpus de textes de notre patrimoine littéraire amazighe relativement important, il n’en demeure pas moins qu’il ne s’agit là que de la partie visible de l’iceberg et que la partie engloutie reste plus grande que ce que nous avons réussi à arracher à l’amnésie. Le récit Iferdetta […]

L’Amicale Tachraft pour l’Environnement et le Développement par elle-même

février 13, 2017

Aqbouch 2016 Il s’agira d’une présentation de l’ATED (Amicale Tachraft pour l’Environnement et le Développement) fondée le 23-08-2004 et d’une présentation de certaines de ses nombreuses activités.

Les voleurs de Figuig

février 6, 2017

Quartier Baghdad souvent frappé par des vagues de vol Le vol n’est la particularité d’aucun peuple ni d’aucune population. Rien n’est aussi fréquent que le vol. Rien d’anormal donc mais à Figuig, par opposition à d’autres lieux, il semble qu’on tolère les voleurs et le vol. Et la grande question reste celle du pourquoi.

Mennassa, une eau aux vertus miraculeuses

janvier 31, 2017

Mennassa, le puits et l’abreuvoir Un puits situé au pied du djebel Maïz est réputé pour son eau aux vertus curatives miraculeuses mais qu’en sait-on au juste ?

Célébration du nouvel an amazigh à Figuig et à Paris

janvier 25, 2017

Les bourgeons de Nahda vous souhaitent une bonne année 2967 Le nouvel an amazigh 2967 est célébré à Figuig par l’association ATED et la jeunesse de l’USFP, chacun à sa manière. A Paris, une fête musicale sera organisée par l’AZF-France.

Figuig se met au blanc

janvier 20, 2017

Bonjour Figuig Le soleil se réveille et « ô merveilles ! Qu’est ce qu’il est blanc ce Figuig ! » Non, soleil ! Il dort encore sous son drap blanc tout froid ! La nouvelle année s’annonce blanche et arrosée car notre noyau de « berkoukes » est trouvé par notre oasis ! Dépaysez-vous un peu !

Que reste-t-il de la bijouterie de Figuig ?

janvier 19, 2017

Aqeyyar, bijou conçu à Figuig vers le début du vingtième siècle (H 3,5 cm) Nos bijoutiers ont disparu et notre bijouterie s’est subitement éteinte mais qu’en reste-il et qu’en sait-on ?

Société civile au secours des services de la santé, une première !

janvier 15, 2017

Dispensaire de Zenaga Une association qui aménage un centre hospitalier publique c’est quand même une première au Maroc. Cela arrive à Figuig et c’est une initiative de l’Association Tacharft pour l’Environnement et le Développement.