ACCUEIL » Espace social et citoyen »Evénement » LECTURE EN COURS:

Algérie – Maroc, des décennies de haine distillée

avril 3, 2016 Espace social et citoyen, Evénement 1 Commentaire

Des frères de haine

Soixante ans d’indépendance, soixante ans de haine et de honte entre deux pays qui ne devaient faire qu’un !

Autrefois jardins ! Ils y ont semé la mort

Frères de haine

Depuis les indépendances du Maroc et de l’Algérie, nous n’entendons que des discours de haine : une haine distillée. Guerre à la radio, guerre à la télé, guerre sur papier journal, guerre sur internet… ! Toute la technologie destinée à mieux informer se trouve chez nous utilisée pour mieux nourrir la haine : une haine qui n’a pas droit d’exister. Les Marocains et les Algériens sont de vrais frères non pas de langue ou de religion comme on le prétend souvent mais des frères de bêtise, de haine, de rancune, de honte…

Combien coûtent nos frontières ?

Achat frénétique d’armes

Le Maroc et l’Algérie sont les premiers clients africains des fabricants d’armes. Meilleurs importateurs d’armes nous sommes ! Nous achetons tout : fusils, frégates, tanks, avions, hélicoptères, missiles, radars, jeep, képis… Nous achetons à nous deux, plus que la moitié de ce qui s’achète en Afrique toute entière. Tout cela pour nous protéger de cet ennemi que nous avons forgé et qui se trouve en nous-même. Il suffit d’ouvrir une usine d’armes quelque part dans le monde pour trouver les noms de nos pays en tête de liste d’acheteurs. Nous sommes clients de tout le monde : Russes, Français, Chinois, Espagnols, Américains, Pakistanais… Et nous payons rubis sur l’ongle.

Des oasiens ont été chassés d’ici

Terre ruinée

Notre haine a séparé des familles. Notre haine a brûlé des forêts et des oasis. Notre haine a condamné d’immenses territoires. Notre haine a contraint des populations à l’exil et à l’exode. Notre haine a semé la misère et les deserts au coût très fort de milliards de dollards. Notre haine nous affame, nous étouffe, nous tue ! Il suffit de regarder nos frontères pour voir l’ampleur des dégats causés à l’homme et à la nature.

Taghit – Figuig, ce lieu ne s’ouvre que pour échanger des dépouilles mortelles

Population damnée

Nous avons tissé de forts liens de haine. Nos régimes font tout pour fertiliser cette haine avec des milliards pour nous maintenir dans des cages pour primates. Il n’y avait jamais de frontière entre nous. On n’utilisait même pas les mots « marocains  » / « algérien ». On parlait de villes mais jamais de pays comme un citoyen qui se déplace dans son pays. Hélas ! Nous voilà après 60 ans d’indépendance dans des cages pour hommes. Nous sommes entourés de militaires, de caméras, de fossés, de grillages, de remblaies et surtout de haine, une haine qui ne veut jamais finir. L’époque coloniale n’était pas faite ainsi !

Poste frontière algérien, de quoi construire un hôpital

Avec espoir

Nos régimes sont belliqueux et ne peuvent survivre que par la haine et la guerre. Ils sont incapables de s’entendre. Jusqu’à quand allons-nous les suivre ? Jusqu’à quand allons-nous comprendre que nous sommes dans l’obligation de nous entendre ? Allons-nous payer le prix fort des guerres dévastatrices pour comprendre que nous devons chasser nos frontières ? Il est de notre devoir à nous, intellectuels, société civile non instrumentalisée et hommes libres de contrecarrer cet élan de haine qui nous étouffe. Détruisons nos frontières ! Détruisons cette haine qu’ils ont réussi à semer en nous ! L’histoire nous appartient.

A l’époque coloniale, ces rails permettaient de relier Bouarfa(Maroc) à Bechar (Algérie) via Elmengoub

Figuignews.com 2016

Actuellement il y a "1 seul commentaire" sur cet article:

  1. Gérard HAMON dit :

    Bonjour, cela fait près de 45 ans que je suis venu pour la première fois à Figuig pour y rencontrer une famille amie. Je viens d’y repasser en mai, ma précédente visite remontant à 12 ans. J’ai plusieurs fois passé ce poste frontière. Revenu jusqu’à la barrière du poste, la route envahie par les herbes m’a choqué car j’y ai vu une artère de vie qu’on s’efforçait de dessécher.
    Votre article est remarquable pour l’humanité, le bon sens et la fraternité qu’il recèle. Son enseignement va bien au delà du cas concret évoqué. Il devrait être médité dans de nombreux endroits de notre planète où on s’efforce d’attiser la haine entre des peuples qui n’ont rien à y gagner.
    Recevez mes salutations fraternelles.

Recherche sur ce site:

Categories

Calendrier

avril 2017
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives

COMMENTER CET ARTICLE:





Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.